Aller au contenu principal

Un nouveau président pour la FNSEA 45

Depuis mardi 18 février, la FNSEA 45 a un nouveau président : Patrick Langlois, ex-premier vice-président, élu pour un mandat de trois ans.

Le dernier conseil d'administration de la FNSEA du Loiret s'est tenu mardi 18 février. Il réunissait pour la première fois les présidents locaux élus ces dernières semaines au sein des communautés de communes, ainsi que les nouveaux représentants des commissions et sections départementales, les représentants des associations spécialisées, et les membres élus lors de l'assemblée générale du 6 février. C'est donc une nouvelle équipe qui s'est retrouvée pour procéder à l'élection du bureau. Le nouveau président de la FNSEA 45 se nomme Patrick Langlois : depuis 2016, ce céréalier à Autruy-sur-Juine était premier vice-président de la FNSEA 45. Il prend la suite de Cédric Benoist, qui après quatre années à la tête du principal syndicat agricole, ne souhaitait pas se représenter. Impliqué dans le syndicalisme depuis de nombreuses années, il avait en charge le dossier dégâts de gibier depuis 2013, qu'il continuera à mener. Il sera notamment épaulé par Alexandre Nioche, 1er vice-président et Jean-Louis Le Faucheux, nouveau secrétaire général, éleveur laitier à Sully-sur-Loire.

Le nouveau bureau, qui s'inscrit dans la continuité de l'équipe sortante, compte dix membres . Le bureau pourra s'appuyer sur l'expérience des anciens qui connaissent bien le fonctionnement de la FNSEA 45 et sur l'engagement des nouveaux. Parmi les priorités du nouveau président : « permettre aux agriculteurs de retrouver la fierté d'exercer leur métier en reconnectant la société à ses agriculteurs » et « apporter encore plus de solutions dans les exploitations, tout en gardant les pieds sur terre et en travaillant pour l'intérêt général », a-t-il annoncé. Alléger l'étau administratif, diminuer les dégâts de gibier, finir de mettre sur les rails le projet groupe FNSEA CVL, développer des projets collectifs (comme celui lié au photovoltaïque), assurer le renouvellement des générations en agriculture, trouver des jeunes agriculteurs pour qu'ils s'impliquent dans le syndicalisme, faciliter le quotidien des adhérents ... autant d'objectifs que fixés par la nouvelle équipe.

C'est donc un bureau renouvelé, représentatif de tous les territoires et de toutes les productions du département qui s'est réuni et va travailler pour un mandat de trois ans, jusqu'en 2023.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
« Faisons valoir la qualité de notre agriculture par une montée en gamme de nos productions »
Agriculteur à Bouville (Essonne), Frédéric Arnoult est président de l’Union de l’Essonne et administrateur de la FDSEA Île-de-…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Publicité