Aller au contenu principal

Magazine
Un petit air d'Himalaya en France

Unique en Europe, deux passerelles himalayennes permettent de traverser les rivières du Drac puis l'Ebron, en Isère. Dépaysement garanti !

En région Auvergne-Rhône-Alpes, à une demi-heure au sud de Grenoble peu avant le magnifique lac de Monteynard-Avignonet en Isère, une attraction unique en Europe permet de franchir les gorges du Drac et de l'Ebron. Il s'agit de deux passerelles himalayennes.

Construits en 2007, ces ponts suspendus vertigineux sont réalisés en acier et peuvent culminer à 85 m au-dessus de l'eau turquoise — entre 45 et 85 m selon la hauteur des eaux.

La passerelle qui franchit le Drac mesure 220 m de long pour 1,20 m de largeur. Celle enjambant l'Ébron est aussi large que sa jumelle mais un peu moins longue : 180 m.

L'accès est réservé aux marcheurs et vététistes. Les amateurs de randonnée peuvent ainsi s'en donner à cœur joie, plusieurs itinéraires empruntant ces passerelles étant fléchés — de deux kilomètres à une quinzaine selon ses capacités.

Les plus motivés, qui devront être quand même un peu sportifs, choisiront le circuit empruntant les deux passerelles et suivront un itinéraire dépaysant entre bois et roche offrant de magnifiques panoramas sur les sommets alentour et le lac de Monteynard. Prévoir quatre à cinq heures de marche pour ce parcours.

Pour poursuivre l'aventure, de mai à septembre, des traversées en bateau sont possibles et peuvent être combinées à la randonnée.

Après l'effort, le réconfort de la baignade dans les eaux turquoise du lac de Monteynard-Avignonet ravira petits et grands.

Et pour ceux qui n'auraient toujours pas eu leur compte de sensations fortes, ce lac est un lieu apprécié des amateurs de kite-surf et planche à voile, en raison d'un vent thermique régulier soufflant dans sa partie centrale.

En été, le Trail des passerelles propose des épreuves pour tous, des enfants aux sportifs aguerris. Cette année, il aura lieu du 3 au 11 juillet.

Zoom vidéo sur les la randonnée du lac de Monteynard et ses passerelles himalayennes, par le blog de voyage carnetdetipiment.com
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
Vendredi 8 juillet, à Garancières-en-Beauce. Dans le cadre de l'entraide, Pascal Laya bat la parcelle de colza d'un ami.
L'Eure-et-Loir vit au rythme de la moisson
Depuis le début du mois, la pluie a cédé la place au grand bleu, la moisson bat son plein en Eure-et-Loir. Quelques tours de…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
Publicité