Aller au contenu principal

Un pôle agro-alimentaire ouvert aux partenariats

Dans le cadre de la huitième édition de la Semaine de l’industrie, l’Eplefpa de Chartres-La Saussaye a largement ouvert son pôle agro-alimentaire le 29 mars.

Comme chaque année, les portes du pôle agro-alimentaire de l’Eplefpa de Chartres-La Saussaye se sont ouvertes en grand le 29 mars, à l’occasion de la huitième édition de la Semaine de l’industrie.

Mais cette fois, cet événement a été l’occasion de recevoir en son sein, outre des élèves des collèges et lycées du département, des porteurs de projets — dont de nombreux agriculteurs — et des partenaires de l’établissement.

Ils ont pu découvrir les derniers équipements acquis par le pôle chartrain, présentés par les équipementiers eux-mêmes.

Ces animations ont ainsi permis de voir en action l’imprimante 3D chocolat, une façonneuse de biscuits, une étuve de boulangerie, un four ventilé, ainsi qu’une presse à comprimés pharmaceutiques (vidéo ci-dessous).

Plus qu’un laboratoire, ce pôle est plutôt une petite entreprise multi-produits qui dispose d’une centaine de matériels et d’outils pilotes, capables de transformer la production agricole en deux cents produits différents », a expliqué Gérard Martin, le responsable du pôle agro-alimentaire.

« Les porteurs de projets ont beaucoup d’idées, nous pouvons leur montrer ce que nous sommes capables de faire. Dans le cadre de projets pédagogiques nous pouvons élaborer des produits qui n’existent pas dans le commerce. Nous sommes ouverts au territoire. En cinq ans, nous avons conduit quatre-vingt projets innovants, pas toujours industrialisables mais intéressants pour la pédagogie ».

En tout cas, cette journée a prouvé les liens forts que tisse le lycée de La Saussaye avec le territoire et ses partenaires industriels.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Le 16 novembre, à Chartres. Les Universités du soir de la Chambre sur la certification HVE ont été retransmises en direct sur Youtube.
La certification HVE fait le plein
La chambre d'Agriculture a consacré, le 16 novembre, ses 28es Universités du soir au thème de la certification HVE en grandes…
Baisse attendue du résultat des exploitations en 2020
Le CERFrance alliance Centre a livré les chiffres de son panorama des exploitations euréliennes. Rencontre avec son directeur,…
Pa'dou, ou la patate douce acclimatée en Eure-et-Loir
Séverine et Rodolphe Pichard, installés sur leur ferme de Louasville, sont à l'origine de l'introduction de la culture de la…
Charlin Hallouin : « J’aime tester en mesurant les risques	».
Charlin Hallouin, céréalier et producteur d’oléagineux
Installé en grandes cultures à Danzé, Charlin Hallouin produit des céréales et des oléagineux. Le président de JA 41 fabrique son…
« Nos décideurs se fichent de nous  ! »
Betteravier à Villexanton (Loir-et-Cher) pour le compte de Tereos, Bertrand Menon accuse une perte de rendement de 50  % à cause…
Publicité