Aller au contenu principal

Un temps d’adaptation pour le Wolverine

Le 36e championnat du Loiret de Tractor Pulling s’est disputé le 26 août à Neuville-aux-Bois.

Le 36e championnat du Loiret de Tractor Pulling s’est disputé le 26 août à Neuville-aux-Bois sous un grand soleil.
Pour rappel, le Championnat du Loiret de Tractor Pulling, est la seule épreuve de puissance qui permet de comparer les machines et de les classer en fonction de leurs résultats sur le terrain. Chaque année, ce sont une vingtaine d’engins de 200 à 1000 CV qui sont en compétition.
Le Tractor Pulling met en scène plusieurs engins de catégories différentes. La catégorie des engins est déterminée par le type de construction (libre, super série, ou série) et par son poids (2,2 tonnes, 3,4 tonnes, 4,4 tonnes et 5,7 tonnes). Cette année, trois camions modifiés concourraient en catégorie Super Truck. 
Cette année, Jean-Paul Damème, président de l’Association Sportive de Traction Agricole (ASTA), a remis à neuf un de ces tracteurs. Le Wolverine a pris part à la compétition cette année équipé d’un moteur diesel. En effet, au printemps, Jean-Paul et son fils Jimmy ont longuement travaillé sur l’engin pour lui donner une nouvelle vie. Le Wolverine est passé d’un moteur Rolls Royce essence 240 CV, 8 cylindres en ligne à un moteur John Deere diesel, série 6000, de 250 CV, 6 cylindres en ligne.

Malheureusement les résultats du Wolverine dimanche n’ont pas été très bons. « Nous sommes en phase d’apprentissage, c’est comme si nous avions un nouveau tracteur entre les mains. Il faut un temps d’adaptation pour savoir quels rapports utiliser» explique Jean-Paul Damème.

L’objectif de cette compétition est de tracter une charge variable (sur remorque d’essais) sur une distance de 100 m sur trois manches. Le Wolverine n’a participé qu’à deux manches, en tractant la charge sur 86 m et  84 m. Il n’a pas réussi à tracter les 100 m, le full pull et ainsi participer à la 3e manche.
« Même si le Wolverine est arrivé quatrième sur six, le moteur John Deere s’est montré quand même plus performant que le moteur Rolls Royce. Nous n’avons pas dépassé les 2500 tours à cause de la pompe que nous n’avions pas changée. Du coup, nous n’avons pas réussi à faire fonctionner le moteur comme nous le souhaitions » poursuit-il.

Avec ce changement de moteur, le Wolverine repart donc de zéro. Cette première compétition était un « essai en charge » et l’année prochaine, le tracteur orange aux griffes noires retentera sa chance.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Publicité