Aller au contenu principal

Un titre suprême en élevage équin selle français

Pour la troisième année consécutive, la région Centre Val-de-Loire a remporté le titre suprême au championnat de France des Foals selle français qui se déroulait les 13 et 14 août derniers, à Saint-Lô (Manche).

Le 14 août, à Saint-Lô. La jument de Sylvie Bataille, Glamour de Brunel, a été sacrée meilleure femelle et championne suprême au championnat de France des Foals selle français.

Pour la troisième année consécutive, la région Centre Val-de-Loire a remporté le titre suprême au championnat de France des Foals selle français qui se déroulait les 13 et 14 août derniers, à Saint-Lô (Manche). 

Glamour de Brunel, issue de l’élevage de Brunel (situé à Savigny-sur-Braye), de Sylvie Bataille, a raflé les titres de meilleure femelle et de championne suprême lors du championnat de France des Foals selle français à Saint-Lô, les 13 et 14 août derniers.

« C’était ma cinquième participation à ce concours et jusqu’à maintenant, je terminais au mieux cinquième. C’est l’aboutissement d’un travail de sélection », explique Sylvie Bataille. Sa jument a terminé le championnat avec la note de 16,84 sur 20.

C’est la troisième année consécutive que la région Centre Val-de-Loire remporte ce titre suprême.

« La région est particulièrement à l’écoute de la filière équine avec notamment des aides directes pour les déplacements aux concours mais certaines primes ont disparu et depuis, le nombre de chevaux présentés aux concours régionaux diminue », souligne l’éleveuse.

Sylvie Bataille poursuit l’élevage familial que sa mère a démarré il y a plus de trente ans. Son objectif est de commercialiser ses chevaux jusqu’à trois ans car les mettre en valorisation chez un cavalier est plus compliqué et coûteux.

D’autant plus qu’avec le passage de la TVA pour les activités équestres de 7 à 20 %, elle estime qu’il y a une concurrence inégale entre particuliers et éleveurs professionnels.

« Il y a un ralentissement des ventes et en 2015, c’est la première fois que volontairement, je n’ai pas eu de naissance », précise-t-elle.

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Taurillons charolais
« Osons l’élevage » dans le Loiret : le projet est lancé
Plus de trente acteurs de l’agriculture du Loiret se fédèrent autour de la chambre d'Agriculture et de la coopérative Alysé pour…
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
Un excellent bilan pour FarmViz après un an d'activité
La société FarmViz est spécialisée dans la gestion de la ventilation du stockage des grains. Un an après le début de ses…
« Opération Parcelles fleuries : nourrir, communiquer et embellir »
Président du canton de Lizy-sur-Ourcq (Seine-et-Marne), Jean-Baptiste Benoist développe depuis 2017 une ­opération « Parcelles…
Publicité