Aller au contenu principal

Un tour des cantons pour apprendre le numérique

Le conseil départemental d’Eure-et-Loir met en place des ateliers et des débats sur ses cantons. L’objectif est de sensibiliser les habitants aux nouveaux usages du numérique.

Converser avec le robot Nao, comprendre à quoi peut servir une imprimante 3D, débattre  sur l’e-santé…

Un jour par mois, des animations liées au numérique vont avoir lieu sur une commune eurélienne. C’est « Eure & link tour » : une succession de rendez-vous itinérants et pédagogiques, initiée par le conseil départemental.

« L’idée est de faire découvrir aux habitants et aux entreprises de l’Eure-et-Loir, les nouveaux usages du numérique », indique le président de la collectivité, Albéric de Montgolfier.

Laure de la Raudière, vice-présidente en charge des usages numériques et innovants, ajoute : « il s’agit aussi de nous déplacer vers des porteurs de projets qui sont déjà dans la démarche numérique mais qui ne sont pas dans nos radars, pour les fédérer et les aider à développer leur activité. »

Jacques Lemare, vice-président notamment chargé du déploiement du très haut débit, complète : « L’Eure-et-Loir est dans le top 5 des départements sur le plan des infrastructures numériques. Il faut transformer l’essai et développer les usages, pour faire de l’Eure-et-Loir un territoire vraiment numérique. »

Un van du conseil régional a été peint aux couleurs de l’événement et rempli d’outils numériques (robot Nao, découpeuse laser ou vinyle, imprimante 3D…). À chaque étape d’Eure & link tour, il se rendra dans un canton du département.

Une partie de la journée permettra aux habitants de manipuler ces outils, de s’initier à la programmation robotique, de créer des hologrammes, de fabriquer des masques de réalité virtuelle, etc. Eure & link tour ciblera particulièrement les écoles et les maisons de retraite.

Après les démonstrations et les ateliers, place aux débats. Le soir, les habitants pourront échanger sur un domaine d’activité impacté par le numérique (éducation, agriculture, administration…), avec des experts.

Par exemple, lors de l’escale d’Eure & link tour à Janville, le 29 juin, le débat a porté sur la thématique santé et numérique, avec notamment le président de la société française de télémédecine.

Le 5 juillet, les artisans et commerçants de Courville-sur-Eure ont pu discuter de l’intérêt des réseaux sociaux pour leur activité, avec entre autres un représentant de Facebook.

Après ces deux premières communes, le van d’Eure & link tour fera halte à Maintenon et Dreux en septembre, à Nogent-le-Rotrou en octobre, à Châteaudun en novembre et à Anet en décembre. En attendant 2017 !

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Zoom sur l'association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire
Marie-Christine Ligouis est présidente de l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire. Elle nous raconte l’histoire…
Publicité