Aller au contenu principal

Une belle journée de clôture

Progrès techniques, démonstrations et innovations étaient au programme, vendredi 16 juin, de la plate-forme d’essais de Puiseux-en-France (Val-d’Oise).

Puiseux-en-France (Val-d’Oise), vendredi 16 juin. Sabine Snyder, conseillère agricole à la chambre d’Agriculture, acceuille les agriculteurs sur la plate-forme.

Assurément ce fut une belle journée de clôture ! Progrès techniques, démonstrations et innovations étaient au programme vendredi 16 juin de la plate-forme d’essais de Puiseux-en-France (Val-d’Oise), la dernière des quatre plates-formes expérimentales organisées en Ile-de-France en 2017. 

À l’initiative de la chambre interdépartementale et des cercles des agriculteurs de Magny-en-Vexin, du Vexin et du Pays de France, plus de 120 exploitants agricoles ont été accueillis. 

Dès 8h45, c’est par petits groupes qu’ils ont découvert les différents essais axés autour de quatre thématiques.

Les thèmes retenus étaient essentiellement agronomiques tandis que les essais consacrés aux variétés déjà expérimentées sur les autres plates-formes avaient été volontairement réduits aux seuls blés tendres : « du fait de la réduction des phytosanitaires et de l’absence d’innovation depuis dix ans, le désherbage est devenu le problème majeur que l’on rencontre dans les exploitations. Nous tournons avec les mêmes molécules et leur nombre est très restreint, c’est quatre ou cinq produits. Il fallait mettre l’accent sur les mesures agronomiques », souligne Christophe Dion, chef du service technique de la chambre d’Agriculture. 

Les questions qui sont le plus souvent revenues tournaient donc autour du ray-grass, une adventice sur laquelle le désherbage chimique n’est plus efficace à 100 %. Le coût du désherbage explose et les outils de désherbage mécanique n’apportent que des compléments d’efficacité, comme la herse étrille sur cette plate-forme...

« Les agriculteurs sont toujours en attente de solutions plus efficaces sur le ray-grass. Une parcelle très sale en ray-grass et qui fait verser le blé, c’est 100 % de nuisibilité pour la culture », concède Sabine Snyder, conseillère agricole à la chambre.

Tous les essais ont été suivis avec intérêt.

« On est satisfait de la participation qui a été plus élevée que d’habitude et les retours des agriculteurs sur les thèmes présentés sont plutôt bons. Ces thèmes correspondent aux questions qu’ils se posent aujourd’hui sur leurs exploitations : notamment sur le choix variétal et la fertilisation azotée. Avec les contraintes environnementales et l’obligation de faire des blés d’une qualité suffisante pour la commercialisation sur les marchés mondiaux, c’est devenu un gros enjeux. Ces essais apportent pas mal de solutions permettant d’augmenter le potentiel tout en maintenant la qualité et en restant dans des coûts tout a fait contenus », conclut Stéphane Boulet, conseiller technique à la chambre.

Le service technique de la chambre a aussi rempli avec brio son autre mission : faire rencontrer des groupes, provoquer des échanges au nom de la convivialité.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Zoom sur l'association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire
Marie-Christine Ligouis est présidente de l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire. Elle nous raconte l’histoire…
Publicité