Aller au contenu principal

Une brassée de jeunes pousses accueillie au Village by CA

Le Village by CA a organisé un accueil le 9 octobre au campus Les Champs du possible à Châteaudun, pour quatre nouvelles start-up.

Agri assist, Copaille, Althur & co et Visio-crop sont les noms des quatre nouvelles start-up qu\'accueille depuis quelques semaines le Village by CA du campus Les Champs du possible à Châteaudun.

Pour marquer le coup, l\'incubateur dunois a organisé dans ses locaux le 9 octobre, à destination des membres de l\'association et de la presse, un déjeuner de présentation. Après un mot d\'introduction du président du campus, Philippe Vigier, les nouvelles recrues ont donc eu deux minutes pour présenter leur projet.

Ainsi, Agri-assist, portée par Anne Masson, se présente comme une application d\'aide et de dépannage dans le monde agricole  : «  il s\'agit d\'apporter une aide à distance entre l\'agriculteur et son concessionnaire et entre les concessionnaires et les constructeurs. Il y a de moins en moins de techniciens dans les concessions. L\'objectif est d\'apporter, via une hotline, la réponse rapide dont l\'agriculteur a besoin et d\'éviter les premiers déplacements  », a-t-elle expliqué.

Pour sa part, Copaille a été présentée par le biais d\'une vidéo par Paul-Édouard Devoucoux. Il se propose de transformer la paille et menues pailles en granulés.

Ceux-ci pourraient être utilisés dans des chaudières industrielles, en méthanisation ou comme litière pour animaux. Le procédé, qu\'il a développé à petite échelle, répondrait au problème du volume de la paille à transporter en inversant le facteur.

Althur & co, pour sa part, a été fondée par Alban Cherrier et Arthur Lemaire. Leur souhait est de «  développer une market place* regroupant l\'offre française du bio, producteurs et acheteurs, et de créer un maillage de toute la production afin d\'éviter les imports  ». Ils souhaitent mettre en avant le local et agir en faveur de l\'environnement «  en centralisant la palettisation  », ce qui diminuerait le besoin de transport.

«  Nous serions les seuls sur le marché à ne faire que du bio français. Nous allons d\'abord tester sur le courtage avant de lancer la market place  ».

Enfin, Visio-crop, qui n\'est pas inconnue de nos lecteurs, souhaite développer «  une application pour smartphone d\'aide à la décision qui propose des prévisions sur les maladies et les stades des cultures, les rendements, pour apporter la bonne dose au bon moment  », a précisé Christelle Lorin.

Son objectif est de la développer d\'abord pour la Roumanie, «  où il n\'y a pas de chambre d\'Agriculture, ni de conseils, puis, plus tard de la mettre à disposition ailleurs  ».

Hervé Colin

*Plate-forme mettant en relation des vendeurs et des acheteurs sur Internet.

Photo : Le 9 octobre, à Châteaudun. L\'équipe du Village by CA du campus Les Champs du possible, présidé par Philippe Vigier (à g.), va bichonner quatre nouvelles start-up  : Agri assist, Copaille, Althur & co et Visio-crop.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Baisse attendue du résultat des exploitations en 2020
Le CERFrance alliance Centre a livré les chiffres de son panorama des exploitations euréliennes. Rencontre avec son directeur,…
La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Pa'dou, ou la patate douce acclimatée en Eure-et-Loir
Séverine et Rodolphe Pichard, installés sur leur ferme de Louasville, sont à l'origine de l'introduction de la culture de la…
« Nos décideurs se fichent de nous  ! »
Betteravier à Villexanton (Loir-et-Cher) pour le compte de Tereos, Bertrand Menon accuse une perte de rendement de 50  % à cause…
Benjamin Demailly, nouveau président du PNR du Vexin français
Benjamin Demailly, 26 ans, vient de prendre la présidence du Parc naturel régional (PNR) du Vexin français. Portrait.
Le Gaec Perron est équipé d’un robot de traite depuis 2013. Celui-ci sera renouvelé en 2021.
Julien Perron, éleveur-multiplicateur
Installé en Gaec à Sainte-Anne (Loir-et-Cher), Julien Perron produit du lait de vache et multiplie des semences certifiées de…
Publicité