Aller au contenu principal

Énergie
Une chaudière biomasse amortie en moins de quatre ans

Agriculteur sur une exploitation de polyculture-élevage à Lavaqueresse, dans l’Aisne, Christophe Baudrin a installé une chaudière biomasse pour chauffer sa porcherie. Il en est très satisfait et nous explique pourquoi.

Naisseur-engraisseur de porcs, 140 toutes les trois semaines, et producteur d’aliments pour l’élevage, Christophe Baudrin, polyculteur-éleveur dans l’Aisne, voyait ses factures d’énergie enfler chaque année. En 2015, au vu du coût du gaz, Christophe Baudrin réfléchit à une nouvelle installation pour l’atelier porcs. En maternité, la consommation énergétique s’élevait à 208 kWh par truie et par an répartie pour 81 % pour le chauffage et 10 % pour la ventilation. Les consommations étaient élevées, en particulier dans la maternité au niveau électrique, et en post-sevrage pour le gaz.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Familles de paysans, 100 ans d'histoire
Diffusé lundi 27 novembre à 21 h 10 sur M6, le documentaire coproduit et présenté par Karine Le Marchand « Familles de paysans,…
Fermage et taxe foncière 2023 : quels calculs ?
Rappel et précisions concernant le calcul de la taxe foncière dans le cadre des fermages.
Justine Champion s’est installée sur 19 hectares et a pour projet de mettre en place des clôtures pour faire pâturer ses chèvres l’année prochaine.
De salariée à jeune installée hors cadre familial
Avoir été salariée d’élevage pendant plusieurs années est un bon moyen d’acquérir de l’expérience avant de s’installer hors cadre…
Les semis d'automne sont rendus difficiles par une météo très pluvieuse. Pour la plupart, le labour est incontournable.
Récoltes, semis, traitements : la pluie et le vent rendent la tâche compliquée
Entre pluie et vent, les conditions de travail sont parfois difficiles en plaine. Tour d'horizon de la situation, secteur par…
Étienne Accault (à g.) et Mickaël Berthault (à d.) ont opté pour la location d’une moissonneuse-batteuse en commun.
​​​​​​​« Partager les coûts et l’expérience avec la location en commun »
La hausse du prix du matériel agricole amène certains agriculteurs à réfléchir à de nouveaux modes de fonctionnement avant d’…
Opération NADA vendredi 24 novembre
À l'appel de la FNSEA, la FDSEA et les JA Île-de-France se mobiliseront vendredi 24 novembre.
Publicité