Aller au contenu principal

Une formation de « développeur web » à Dreux

Une formation s’ouvre à Dreux (Eure-et-Loir) en juin, pour permettre à des personnes en reconversion professionnelle de devenir développeurs web, intégrateurs web et web designers.

Dreux, le 26 avril. La formation de développeur d’applications web se déroulera à Dreux, au centre de formation de la chambre de Commerce et d’Industrie d’Eure-et-Loir.

La chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) d’Eure-et-Loir, à travers son centre de formation basé à Dreux, lance une formation « développeurs d’applications web », destinée en priorité aux demandeurs d’emploi.

« On doit se mobiliser pour que ce soit une réussite, s’est exclamé Joël Alexandre, le président de la chambre, lors de la conférence de presse de lancement, le 26 avril à Dreux. C’est une formation qui répond à un besoin en matière d’emploi, c’est une thématique importante, et c’est une chance pour le territoire. »

Gratuite, sans pré-requis de formation, non rémunérée, cette formation se déroulera en deux sessions, l’une de juin à novembre 2016 et la seconde de juillet à décembre 2016. Chacune pourra accueillir quinze participants.

Le recrutement est en cours, via des informations collectives.

Les étudiants passeront 560 heures en centre de formation et 175 heures en entreprise, où ils apprendront notamment à comprendre et utiliser différents langages de programmation nécessaires à la création d’un site web.

Au terme de cette formation, ils pourront prétendre à des postes de développeurs web, intégrateurs web ou web-designers.

L’objectif : répondre aux besoins des entreprises en matière numérique. « 50 % des entreprises n’ont pas de site internet », rappelle d’ailleurs Joël Alexandre.

Cette formation est financée par l’Etat (60 000 euros), l’agglomération du Pays de Dreux (15 000 euros) et l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (15 000 euros).

Elle fait partie de 171 formations labellisées « Grande école du numérique » sur un total de trois cents projets en lice. Cette labellisation fait suite à un appel à projets lancé par François Hollande en septembre 2015 pour « former aux métiers du numérique dix mille personnes éloignées de l’emploi », d’ici à 2017.

L’autre « Grande école du numérique » eurélienne, c’est la Wild code school, qui propose une formation intensive de cinq mois au développement d’applications web et mobile.

L’établissement né à La Loupe en 2014 y accueillera une quatrième promotion en septembre, et ne cesse d’essaimer : après Chartres et Fontainebleau, la Wild code school prévoit d’ouvrir des formations à Orléans, Bordeaux, Toulouse et Lyon.

Pour postuler ou s’informer : Vanessa Leloir, service formation - 0237916513 - vleloir@cci28.fr.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité