Aller au contenu principal

Une initiative de Nermont remarquée au sommet de l’État

Le secrétaire d’État au Numérique, Mounir Mahjoubi, est venu le 21 septembre, soutenir une initiative du LEAP de Nermont de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir) qui vise à faciliter l’accès des aînés du territoire au numérique.

Le 22 septembre, à Nogent-le-Rotrou. Le secrétaire d’État en charge du numérique, Mounir Mahjoubi (au c.), s’est rendu au LEAP de Nermont pour soutenir son initiative Perche digital seniors.

C’est avec une grande fierté que le LEAP de Nermont de Nogent-le-Rotrou a reçu le 21 septembre, la visite du secrétaire d’État en charge du Numérique, Mounir Mahjoubi.

Entouré d’élus, il est venu se rendre compte d’une initiative portée par l’établissement, avec le soutien du PETR du Perche et du conseil départemental, qui vise à faciliter l’accès au numérique aux aînés du territoire.

Ce projet, baptisé Perche digital seniors, est un exemple de ce que l’on nomme l’inclusion numérique, qui a pour objectif de ne laisser personne au bord de cette route.

Lancé en janvier, Perche digital senior engage donc les élèves de Nermont à prendre par la main les personnes âgées pour les accompagner dans leur usage des outils numériques.

« Par exemple, leur apprendre à se servir de Facebook leur permet de communiquer avec leurs petits-enfants et il faut voir le sourire qu’ils ont après », témoigne un des élèves.

Concrètement, une dizaine de séances de deux heures est organisée par commune, regroupant une douzaine de seniors. Un initiateur est présent pour la théorie et une demi-douzaine d’élèves assurent l’accompagnement.

À ce jour, plus de quatre cents personnes ont bénéficié de ce dispositif.

« Cette inclusion numérique est vraiment une priorité », a souligné Mounir Mahjoubi à l’issue de la présentation du projet. « On ne peut pas vouloir numériser les services publics et laisser de côté une part de la population », a-t-il ajouté.

Un ancien agriculteur a témoigné à son tour, Gabriel Huard : « Nous sommes un peu atypiques car nous n’avons pas d’enfant pour nous dire comment faire. Nermont nous a pris de zéro. Nous voulions suivre, faire comme toute le monde, ça va plus vite que nous... Aujourd’hui nous avons acheté une tablette, nous savons envoyer des mails. Je regrette juste de ne pas avoir appris tout ça plus tôt ».

Mounir Mahjoubi s’est ensuite rendu à la Wild code school de La Loupe puis à Épernon pour la troisième édition de l’Eure&link.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité