Aller au contenu principal

Une nouvelle unité de méthanisation

Deux couples d’agriculteurs inauguraient Agri Métha Énergie à Saints (Seine-et-Marne) le 30 mars.

« Notre beau métier d’agriculteur évolue rapidement et chacun cherche des solutions pour s’adapter. Notre projet d’unité de méthanisation permet de se rapprocher des riverains avec qui les liens se sont distendus en raison de la bêtise médiatique. Nous avons choisi d’éloigner notre unité afin d’éviter les nuisances olfactives et liées aux transports, mais cela a un coût (raccordement plus long, aménagement des chemins…). La méthanisation est un nouveau métier pour nous quatre. Notre porte reste toujours ouverte pour partager et communiquer », a insisté Bertrand Fahy, aux côtés des trois autres fondateurs de l’unité de méthanisation Agri Métha Énergie à Saints vendredi 30 mars, jour de l’inauguration.

Cette installation, en fonction depuis le 13 octobre dernier, est portée par deux couples d’agriculteurs du secteur, Bertrand et Karine Fahy et Agathe et Arnaud Maury.

Il s’agit du neuvième site de méthanisation agricole à injection directe en Seine-et-Marne et du cinquantième en France, un symbole alors que le département a été précurseur en la matière.

Alors que le secrétaire d’État à la transition écologique vient de faire quinze annonces en faveur de la méthanisation, « cette énergie est un moyen de remettre l’agriculture au centre de ce système », a souligné Rémi Hariri, directeur territorial chez GRDF Île-de-France. Des propos appuyés par le député Franck Riester, pour qui « le projet de ces quatre agriculteurs s’inscrit positivement dans le territoire ». 

Jean-Philippe Dugoin-Clément, vice-président chargé de l’écologie et du développement durable en région Île-de-France, qui a soutenu financièrement ce projet, a rappelé la faible part d’énergie produite sur le territoire francilien par rapport à la consommation totale (8 %), « d’où l’intérêt de telles unités ».

Dix mille tonnes (résidus de culture, cultures intermédiaires à valorisation énergétique, pulpes), soit trente tonnes par jour, sont nécessaires au fonctionnement de l’unité de méthanisation de Saints, permettant ainsi d’alimenter en énergie l’équivalent de deux mille logements ou soixante bus.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
« Faisons valoir la qualité de notre agriculture par une montée en gamme de nos productions »
Agriculteur à Bouville (Essonne), Frédéric Arnoult est président de l’Union de l’Essonne et administrateur de la FDSEA Île-de-…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Publicité