Aller au contenu principal

Communication
Une opération de communication grand public sur la moisson

L'association Agriculteurs d'Île-de-France lance une opération de communication grand public sur la période de moisson.

L'association Agriculteurs d'Île-de-France lance pour la deuxième année consécutive, une vaste opération de communication et de sensibilisation auprès du grand public sur la période de moisson. Réalisée avec le soutien de la Région Île-de-France, cette campagne se déroulera essentiellement sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram et Twitter) et mettra en lumière au fil des jours, des informations pratiques sur les récoltes à travers six visuels différents. Ainsi, on apprendra que la filière céréalière emploie à elle seule plus de 39 000 personnes en Île-de-France, qu'avec 14 % de la production française de farine, la meunerie francilienne se place au premier rang national ou encore que chaque année, les céréales cultivées en Île-de-France captent 7,4 millions de tonnes de CO2.

Un courrier explicatif pour les riverains

Une lettre adressée au grand public pour expliquer cette période particulière et les éventuelles nuisances qui l'accompagnent a été rédigée et est mise à la disposition de tous les agriculteurs qui souhaiteraient la remettre à leurs voisins. « Cette période de récolte n'est possible que lorsque plusieurs conditions sont réunies : un taux d'humidité faible, une paille sèche et un grain arrivé à maturité. Quand ces facteurs sont réunis, nous récoltons aussi vite que possible de crainte que la pluie, le vent ou l'orage n'arrivent. C'est pourquoi il ne nous est pas possible de récolter tôt le matin ou tard le soir car le taux d'humidité remonte la nuit. Alors oui, il y aura un peu de poussière, peut-être un peu de bruit à des heures parfois décalées. Mais cette récolte permettra de vous fournir une baguette dorée et croustillante, des bonnes pâtes, du colza pour le biocarburant ou encore de l'orge pour une bière de qualité. Venez à notre rencontre dans nos champs pour échanger et mieux comprendre notre métier » peut-on y lire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
La moisson est terminée dans le département et des tendances se dessinent, sans résultats définitifs pour l'instant.
Les tendances de la moisson en Loir-et-Cher
Les chiffres des rendements concernant les céréales sont chaque année grandement attendus. Frédéric Cadoux, conseiller grandes…
Publicité