Aller au contenu principal

Arnaud Lespagnol et Charles Perdereau
« Une pression morale insoutenable pour les agriculteurs »

Arnaud Lespagnol, président de la FNSEA de Centre-Val de Loire, et Charles Perdereau, président de Jeunes agriculteurs CVL, prennent la parole dans un contexte de ras-le-bol général des agriculteurs.

Arnaud Lespagnol, président de la FNSEA Centre-Val de Loire et Charles Perdereau, président de JA CVL.

« La France et la région Centre disposent d’une agriculture diversifiée, répondant à de multiples cahiers des charges pour de multiples types de consommations. En agriculture, la pénibilité physique a laissé peu à peu la place à la pénibilité morale. Normes drastiques, moyens de production de plus en plus limités, production en baisse, empilement de règles parfois incohérentes les unes avec les autres et inassimilables par nous, agriculteurs, tant elles sont nombreuses… Nous ne comprenons plus le projet, le sens que l’on veut donner à notre métier, les objectifs à atteindre. On nous attend sur la souveraineté alimentaire, la production d’énergie, la décarbonation, la montée en gamme… mais au quotidien notre métier est de plus en plus contesté. L’agribashing est présent au quotidien. En témoigne encore l’annulation la semaine dernière par le tribunal administratif d’Orléans des chartes riverains de la région Centre, ou encore la multiplication des réunions du collectif Bassines non merci qui s’oppose à tout projet de retenues ou encore les associations environnementalistes qui refusent tout projet d’agrivoltaïsme et de méthanisation.

En outre le monde complexe, incertain, volatil dans lequel nous vivons ajoute à la pression sociétale une pression économique forte. Chaque tentative de changement dans nos systèmes d’exploitation est une prise de risque forte.

Cette pression morale n’est plus supportable et ce n’est pas de cette manière que des porteurs de projets prendront la relève demain pour relever cet enjeu stratégique : nourrir la France.

C’est ce que dénonce la FNSEA et les JA et nous voulons que le gouvernement prenne des mesures fortes pour alléger cette pression, véritable bulldozer pour notre profession. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité