Aller au contenu principal

Une ramasseuse de pierres en démo dans le Perche

La société Kirpy, avec les établissements loir-et-cheriens Goulet-Thoré, a proposé une démonstration de l’efficacité de sa nouvelle ramasseuse de pierres, la RDL 15-25.

Le 13 septembre, à Authon-du-Perche. La ramasseuse de pierres RDL 15-25, mise au point par la société Kirpy, se montre d’une redoutable efficacité.
Le 13 septembre, à Authon-du-Perche. La ramasseuse de pierres RDL 15-25, mise au point par la société Kirpy, se montre d’une redoutable efficacité.

La rapidité avec laquelle la nouvelle ramasseuse de pierres de la société Kirpy est venue à bout d’une parcelle de trois hectares est plutôt impressionnante. Après son passage, le sol est proprement ratissé, prêt à être travaillé sans user les outils.

C’est exactement ce qu’a voulu démontrer l’entreprise spécialisée du Lot-et-Garonne en invitant les agriculteurs — dont ceux de la Cuma des Silex — sur cette démonstration d’épierrage du côté d’Authon-du-Perche, le 13 septembre.

Il faut dire que la machine, RDL 15-25 de son petit nom, est diablement efficace.

Elle travaille un peu à la manière d’une ensileuse et avale sans broncher autour de 150 mètres cube de pierres à l’heure. Celles-ci passent sur un large tapis de déterrage puis vers son système de déversement latéral qui permet d’atteindre une benne à plus de trois mètres de haut. Un tracteur d’une centaine de chevaux — transmission continue recommandée — suffit pour animer la machine.

« On passe deux fois et après on est tranquille cinq ans », a précisé Philippe Thoré, des établissements loir-et-cheriens Goulet-Thoré, qui distribue la machine dans le secteur.

Les pierres peuvent ensuite être valorisées, plutôt localement, autour de cinq à dix euros la tonne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
Vendredi 8 juillet, à Garancières-en-Beauce. Dans le cadre de l'entraide, Pascal Laya bat la parcelle de colza d'un ami.
L'Eure-et-Loir vit au rythme de la moisson
Depuis le début du mois, la pluie a cédé la place au grand bleu, la moisson bat son plein en Eure-et-Loir. Quelques tours de…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
Publicité