Aller au contenu principal

Usage de pesticides : pomme de discorde entre Greenpeace et les producteurs

« Pommes empoisonnées», «rapport bidon» : la guerre semble déclarée entre l’ONG Greenpeace, qui a publié ce 16 juin au matin un rapport dénonçant « le fardeau toxique que la production industrielle de pommes nous fait porter », et les producteurs de pommes français.

L’étude de Greenpeace, réalisée dans les vergers français, conclut que 75% des échantillons prélevés contenaient des résidus d’au moins un pesticide. L'Association nationale pommes poires (ANPP) a fustigé dans un communiqué de presse du même jour, les «conclusions mensongères» du rapport et rappelé à l’ONG que les solutions qu’elle préconise sont déjà mises en place «depuis… plus de 20 ans par les producteurs ». Le collectif Sauvons les fruits et légumes de France s'est également ému de la «calomnie» portée par le rapport. Les analyses de Greenpeace étant effectuées avant la floraison, «en tirer des conclusions sur les fruits est une aberration agronomique» a déclaré le porte parole du collectif, Bernard Géry, dans un communiqué de presse du 16 juin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Baisse attendue du résultat des exploitations en 2020
Le CERFrance alliance Centre a livré les chiffres de son panorama des exploitations euréliennes. Rencontre avec son directeur,…
Pa'dou, ou la patate douce acclimatée en Eure-et-Loir
Séverine et Rodolphe Pichard, installés sur leur ferme de Louasville, sont à l'origine de l'introduction de la culture de la…
« Nos décideurs se fichent de nous  ! »
Betteravier à Villexanton (Loir-et-Cher) pour le compte de Tereos, Bertrand Menon accuse une perte de rendement de 50  % à cause…
Le Gaec Perron est équipé d’un robot de traite depuis 2013. Celui-ci sera renouvelé en 2021.
Julien Perron, éleveur-multiplicateur
Installé en Gaec à Sainte-Anne (Loir-et-Cher), Julien Perron produit du lait de vache et multiplie des semences certifiées de…
Benjamin Demailly, nouveau président du PNR du Vexin français
Benjamin Demailly, 26 ans, vient de prendre la présidence du Parc naturel régional (PNR) du Vexin français. Portrait.
Publicité