Aller au contenu principal

Val-d'Oise : appel à projets insectes pollinisateurs

Le Département du Val-d'Ois lance un appel à projets Insectes pollinisateurs sauvages.

Le Département du Val-d'Oise vient de lancer son troisième appel à projets Insectes pollinisateurs sauvages. Les projets devront regrouper des actions de sensibilisation, de participation des publics et des scolaires en particulier, des actions d’amélioration des connaissances scientifiques ainsi que des aménagements ­d’espaces verts favorables aux insectes pollinisateurs sauvages.

Parmi les actions concrètes, les candidats pourront, par exemple, proposer des projets de sensibilisation des habitants à une apiculture soucieuse des pollinisateurs sauvages, de modification des schémas de fleurissement et de gestion des espaces verts, de création de trames noires (non éclairées) ou des espaces esthétiques gérés écologiquement avec des fleurs locales.

« Le Département est engagé depuis 2020 dans la mise en œuvre d’actions favorables aux pollinisateurs sauvages afin d’améliorer leur prise en compte dans les aménagements du territoire. Douze projets de communes et d’associations ont déjà été soutenus par le Département lors des éditions précédentes à hauteur de 65 000 euros », souligne Marie-Christine Cavecchi, présidente du Département du Val-d’Oise.

Le budget alloué par le Département pour cette 3e édition est de 35 000 euros. L’appel à projets est ouvert aux collectivités, associations et syndicats professionnels sur www.valdoise.fr jusqu'au 14 octobre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
Vendredi 8 juillet, à Garancières-en-Beauce. Dans le cadre de l'entraide, Pascal Laya bat la parcelle de colza d'un ami.
L'Eure-et-Loir vit au rythme de la moisson
Depuis le début du mois, la pluie a cédé la place au grand bleu, la moisson bat son plein en Eure-et-Loir. Quelques tours de…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
Publicité