Aller au contenu principal

Valérie Pécresse inaugure l’espace Ile-de-France au Sia

La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a effectué sa première sortie agricole depuis son élection. Elle a inauguré l’espace Ile-de-France au Salon de l’agriculture.

Du fromage, de la bière, des macarons... Samedi 27 février, la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a dégusté l’ensemble des productions franciliennes.

L’élue a effectué sa première sortie agricole depuis son élection régionale en inaugurant l’espace Ile-de-France au Salon de l’agriculture, quelques minutes seulement après la fin de la manifestation des agriculteurs.

Elle était entourée de sa vice-présidente à l’Agriculture et la Ruralité, Anne Chain-Larché, du président de la commission Agriculture et ruralité, Michel Caffin, ainsi que de l’ancienne directrice de la Driaaf, Marion Zalay qui a récemment rejoint ses équipes.

Après avoir effectué une halte sur chacun des stands, la présidente de la région a prononcé un discours fort en direction des agriculteurs. 

« Personne n’a envie de faire la fête dans la ferme France. L’agriculture toute entière souffre », a déploré Valérie Pécresse avant de montrer son attachement au caractère rural de l’Ile-de-France : « Notre région est une grande région agricole dont les terres occupent la moitié de l’espace. L’agriculture est une des activités cardinales de la région et j’annonce le lancement d’une nouvelle politique agricole régionale refondée et ambitieuse. »

Dans le détail, celle-ci devrait se traduire par « la création d’une direction Agriculture et ruralité » et par l’augmentation de 73 % du budget investissement pour l’agriculture et l’agroalimentaire.

Aussi l’élue a-t-elle annoncé le doublement des aides à l’aménagement des territoires ruraux et un budget d’un million d’euros pour la forêt cette année. 

Autre annonce phare : Valérie Pécresse assure avoir débloqué l’instruction des demandes de paiement, notamment pour les dispositifs Primvair et Divair.

S’agissant des ambitions, elle invite le monde agricole à « faire le pari des énergies renouvelables, de la méthanisation et de la valorisation des produits bio-sourcés ».

De son côté, la présidente de la région soutient qu’elle compte peser sur la prochaine réforme de la Politique agricole commune : « Désormais investie de l’autorité de gestion du second pilier de la Pac, j’entends bien peser sur la future réforme du premier. La région ne restera pas sans voix. »

Enfin, une conférence régionale agricole va être créée, « basée sur la représentativité des élus agricoles » afin de faire le point, régulièrement, sur la santé des entreprises. 

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
« Faisons valoir la qualité de notre agriculture par une montée en gamme de nos productions »
Agriculteur à Bouville (Essonne), Frédéric Arnoult est président de l’Union de l’Essonne et administrateur de la FDSEA Île-de-…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Publicité