Aller au contenu principal

Coopérative
Valfrance se dote d’une usine de semences ultra-moderne

La nouvelle usine de semences de Valfrance à Senlis (Oise) a été inaugurée en juin dernier. Présentation du nouveau site et de ses installations.

Sur un site de sept hectares à Senlis (Oise), facilement accessible, la coopérative Valfrance a implanté sa nouvelle usine de semences et des installations annexes dont son siège social.

Alors que la coopérative devait quitter ses anciens bâtiments, le site étant au cœur d’un écoquartier en plein développement, la décision a été prise de rester à Senlis où une opportunité s’est présentée. Ainsi, les nouvelles installations ont été édifiées sur un ancien site d’Office dépôt. D’une contrainte, la coopérative en a fait une opportunité. Elle se dote d’un outil ultra moderne tout en évitant une friche industrielle. Quant aux anciens silos, ils restent comme une trace de l’histoire de Senlis au cœur de l'écoquartier.

Ce nouveau site a été inauguré le mercredi 22 juin en présence de près de 500 personnes, dont de nombreux sociétaires venus découvrir le lieu et visiter la nouvelle usine de semences, la sous-préfète de l’arrondissement de Senlis et d'élus réunis autour du président de la coopérative, Christophe Grison. Cet événement, à l’aube de la moisson 2022, a marqué la finalisation d’un projet démarré il y a cinq ans.

En quelques chiffres, ce nouveau site c’est 3 275 m2 de bureaux (+ 400 m2 d’espaces de vie), 27 000 m2 d’entrepôt, 500 m2 d’usine et 350 m2 de laboratoire et échantillotèque. « L’indépendance alimentaire commence par les semences, a rappelé le directeur de la coopérative Laurent Vittoz. Cette usine sera une formule 1 pour l’avenir ».

Trente millions ont été investis dans ce projet d’une génération qui se répercutera sur les suivantes. Cet outil plus performant, plus flexible, permettra à la coopérative d’aller chercher d’autres marchés, mais aussi de répondre au mieux aux attentes des sociétaires. Valfrance sera aussi bien capable de faire de la massification que des lots spécifiques et s’offre la possibilité d’évoluer vers de nouvelles méthodes de protection des semences, de travailler sur le bio, ou encore de travailler sur des solutions innovantes dans la préparation des semences.

Si la coopérative (connue sous différents noms au fil des regroupements) est née en 1932 dans l’Oise, elle est présente à Senlis depuis 1945. Aujourd’hui, son territoire de collecte est à 80% en Seine-et-Marne avec des silos jusque dans le secteur de Fontainebleau.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité