Aller au contenu principal

Véronique André montre ses activités pédagogiques

Véronique André a organisé le 10 mai une démonstration de ses ateliers pédagogiques qu'elle propose sur sa Ferme de la Choltière, à Orrouer.

Agricultrice à Orrouer, à une vingtaine de kilomètres de Chartres, Véronique André a ouvert sa Ferme de la Choltière à des activités pédagogiques en 2022, proposées au sein du réseau Bienvenue à la ferme. Mercredi 10 mai, elle a organisé sur place une démonstration de ce qu'elle peut proposer dans ce domaine à quelques enseignants du secteur.

Plusieurs activités

L'exploitation familiale, orientée en production céréalière, compte également un atelier ovin et une plantation de sapins de Noël. C'est tout cet univers, niché au cœur d'une nature riche, au fil des saisons, que l'agricultrice veut partager aux plus jeunes.

Elle entraîne avec elle dans cette aventure quelques complices, comme Anne Aumond, qui peut proposer des ateliers contes ou guider les enfants dans des danses collectives.

La ferme a été aménagée pour accueillir ces activités. Elle compte une vaste salle dédiée, chauffée et bien aménagée pour y faire des manipulations, des jeux ou écouter des histoires au calme. Un pré entièrement clos d'un hectare peut permettre aux enfants de libérer leur énergie, de jouer à des jeux collectifs.

Sur une autre parcelle clôturée, c'est la biodiversité qui s'exprime et les enfants sont invités à en recueillir des éléments — végétaux, animaux ou minéraux — qu'ils collectent dans une boîte et qui servent à construire d'autres activités par la suite. Il y a aussi une vaste mare et tout autour, les parcelles cultivées.

Faire le lien

Au final, Véronique André peut offrir toute une gamme de propositions différentes, parler des saisons, des outils agricoles, du cycle des cultures, de la fonction des différents bâtiments. « Je souhaite prioriser les manipulations, précise-t-elle. Il faut manipuler pour comprendre. J'aimerais faire le lien entre un vrai agriculteur et de vrais enfants ». Elle s'adapte à l'âge des élèves, de la maternelle à la fin du primaire, et fera évoluer sa pratique en fonction des retours des uns et des autres.

+ d'infos :

Plus d’infos sur lacholtiere.fr.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité