Aller au contenu principal

Formation
Vers des formations méthanisation sur le campus Bougainville

Un atelier méthaniseur, organisé fin novembre par le CFPPA Bougainville et animé par Alexis Lepeu à destination d’exploitants agricoles, s’est tenu sur le site de Brie biogaz à Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne).

Situé à quelques kilomètres du campus Bougainville de Brie-Comte-Robert, l’unité de méthanisation Brie biogaz, qui réunit six associés, a accueilli le vendredi 27 novembre sept exploitants agricoles lors d’un atelier méthaniseur proposé par le CFPPA Bougainville.

Tous les participants étaient porteurs d’un projet de méthanisation, plus ou moins avancé, d’où la richesse des échanges.

« Notre but est de commencer à créer un partenariat avec un méthaniseur local. La présence d’exploitants prouve leur intérêt pour cette production de bioénergie », explique le directeur du campus Bougainville, Cédric Avril, qui a en projet de développer la formation autour de la méthanisation.

Dans un premier temps, un Mil (module d’initiative locale) du BTSA production animale, dès la rentrée 2021, sera dédié à cette thématique puis un Ucar (unité capitalisable d’adaptation régionale) méthanisation au CFPPA et à terme un certificat de spécialisation (CS) « responsable d’une unité de méthanisation agricole » visant à former les salariés des méthaniseurs. Les exploitants pourront suivre les modules qui les intéressent.

« S’il n’y avait pas eu de méthaniseur à proximité, nous ne serions pas partis vers ce type de formation. La Seine-et-Marne étant leader en la matière, il nous semblait important qu’un lycée agricole s’implique pour répondre aux attentes des exploitants, que ce soit pour eux ou pour les salariés de ces unités. »

Lors de cet atelier, Alexis Lepeu, l'un des associés de Brie biogaz, a insisté sur les rôles que doit jouer le salarié d’un méthaniseur et les multiples compétences requises, que ce soit en agronomie, suivi technique, administratif.

« Un agriculteur seul ne peut pas y arriver.  Notre salarié est un mouton à cinq pattes qui fait le niveau d’huile du tracteur comme les prélèvements d’échantillons ou l’interprétation des analyses. Un gros module de biologie est à intégrer à la formation ».

Association

Au printemps 2020, sous l’impulsion de méthaniseurs agricoles du territoire francilien, l’association Les énergies vertes franciliennes a été créée pout accompagner et représenter les producteurs d’énergies renouvelables qui s’engagent dans les différentes transitions – énergétique, climatique, sociétale – actuelles. Cette association s’inscrit dans le cadre d’un GIEE, Groupement d’intérêt économique et environnemental. Parmi les objectifs, le développement d’un réseau d’essai Cives et disgestat. Elle a pour partenaire technique, le GRCeta Île-de-France.

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
« Opération Parcelles fleuries : nourrir, communiquer et embellir »
Président du canton de Lizy-sur-Ourcq (Seine-et-Marne), Jean-Baptiste Benoist développe depuis 2017 une ­opération « Parcelles…
Pauline Amisse, équithérapeute
D'abord assistante sociale et cavalière depuis l'enfance, Pauline Amisse a rapproché ses deux mondes pour devenir équithérapeute.
Miellerie Véron : l’apiculture, c’est à 70 % le travail de l’apiculteur
Apiculteurs professionnels, Sébastien et Nathalie Véron font transhumer une partie de leurs 1 300 colonies en fonction des…
Publicité