Aller au contenu principal

Volailles de l’Orléanais : du couvoir à la commercialisation

Le 24 mars, les élèves en première année de BTS production animale du lycée agricole de Vendôme (Loir-et-Cher) ont découvert la filière avicole, et plus particulièrement les volailles fermières de l’Orléanais.

Le 24 mars, à Ouzouer-le-Marché. La classe de première année en BTS production animale a visité la Cafo ainsi qu’un élevage avicole.
Le 24 mars, à Ouzouer-le-Marché. La classe de première année en BTS production animale a visité la Cafo ainsi qu’un élevage avicole.

Après avoir découvert la production des volailles fermières de Loué dans la Sarthe le 23 mars, les élèves en première année de BTS production animale du lycée agricole de Vendôme sont allés, le lendemain, à la coopérative agricole des Fermiers de l’Orléanais (Cafo), à Ouzouer-le-Marché.

Dans la matinée, la filière leur a été présentée par Jean-Yves Limier, animateur qualité à la Cafo, Dominique Poirrier, d’Agralys-Thoreau, et Yves Robert, de Caringa.

Composé de cent dix opérateurs (abattoirs, organisations de producteurs dont la Cafo, fabricants alimentaires, éleveurs…), le Syndicat des volailles fermières de l’Orléanais (SVO) gère une IGP et onze Labels rouges soumis à des contrôles internes et externes.

Yves Robert a parlé des couvoirs et de l’élevage : Caringa possède trois couvoirs dont celui de Volnay (Sarthe) qui distribue les poussins pour la Cafo (640 000 poussins par an soit 12 300 par semaine, 180 000 pintadeaux par an et onze mille dindonneaux par an pour la production de Noël). « Nous respectons des règles sanitaires très strictes : par exemple, tout troupeau porteur de la salmonelle ou de mycoplasmes est détruit. »

L’incubation d’un poussin dure dix-huit jours, puis les œufs sont mirés et restent trois jours en éclosoir.

Dominique Poirrier a pris le relais sur la partie alimentation qui répond à des contraintes de matières premières et nutritionnelles : « Les besoins évoluent car les souches s’améliorent. L’objectif est d’avoir le meilleur prix de revient et la meilleure qualité. »

Les matières premières sont transformées en miettes, granulés ou farine grossière.

Enfin, les volailles sont abattues par Ronsard Ile-de-France, à Jouy (Eure-et-Loir), qui abat 65 000 volailles par semaine, trois mille poulets à l’heure et effectue mille découpes à l’heure.

Pour compléter cette présentation, l’après-midi, la vingtaine d’élèves s’est rendue sur une exploitation agricole.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité