Aller au contenu principal

Quiz
Agriculteur et gestionnaire aguerri ?

Une fois n’est pas coutume, cet article sur la gestion d’entreprise, sous forme de quiz, reprend des points essentiels à connaître pour un agriculteur qui a également la casquette de chef d’entreprise. Répondez et vérifiez vos réponses à la fin de cet article...

Le métier d’agriculteur nécessite des compétences dans des domaines diversifiés : techniques de production, gestion de l’exploitation. Mais, parfois, difficile de tout savoir...
Le métier d’agriculteur nécessite des compétences dans des domaines diversifiés : techniques de production, gestion de l’exploitation. Mais, parfois, difficile de tout savoir...
© illustration - DR

Le métier d’agriculteur nécessite des compétences dans des domaines diversifiés. Aux compétences techniques de production, il faut ajouter celles liées à la gestion de l’exploitation. Il est difficile de tout savoir et les compétences se développent tout au long de la carrière d’agriculteur et des challenges rencontrés. 

Répondre à ce quiz permet de tester ses connaissances en la matière !

1 - Le compte de résultat est...

  • A - Le film de l'activité de l'exercice pendant l'année. 
  • B - Une image fidèle du patrimoine de l'entreprise à la fin de l'exercice.
  • C - Une approche comptable du fonctionnement de l'entreprise.

 

2 - Qu’est-ce que le fonds de roulement ?

  • A - L’ensemble des ressources disponibles pour couvrir les dépenses courantes d'une entreprise.
  • B - Les liquidités disponibles en caisse ou en banque.
  • C - L’ensemble des dettes de la société.

 

3 - Quelle est la différence entre le bilan et le compte de résultat ?

  • A - Le bilan permet de connaître le niveau des stocks à la fin de l'année tandis que le compte de résultat ne parle pas des stocks.
  • B - Le bilan permet de savoir si l'entreprise va bientôt faire faillite alors que le compte de résultat ne donne aucune indication.
  • C - Le bilan retrace les encours à la fin de l'exercice tandis que le compte de résultat retrace les flux cumulés au cours de l'exercice.

 

4 - Les flux de trésorerie sont :

  • A - L’argent perçu des clients et celui versé aux fournisseurs.
  • B - Les bénéfices et revenus globaux.
  • C - Les comptes débiteurs.

 

5 - Les éléments exceptionnels n'ont aucune importance pour apprécier la rentabilité d'une entreprise :

  1. A - Vrai.
  2. B - Faux.

 

6 - L'augmentation de la production stockée est-elle un bon signe ?

  • A - Oui.
  • B - Non.

 

7 - Lequel de ces éléments fait partie de l'actif du bilan ?

  • A - Les stocks.
  • B - Les capitaux propres.
  • C- Les dettes fournisseurs.

 

8 - Si une entreprise affiche des revenus et des bénéfices élevés, il est impossible qu’elle connaisse des problèmes de flux de trésorerie.

  • A - Vrai.
  • B - Faux.

 

9 - L’utilisation d’un planificateur de trésorerie est utile pour :

  • A - Surveiller le moment où l’on risque de connaître un resserrement de ses flux de trésorerie dans les semaines et mois à venir.
  • B - Faire le suivi du montant gagné par client ou par produit/service.
  • C - Déterminer où sont les dépenses importantes.

 

10 - Au quotidien, vous êtes :

  • A - Agriculteur.
  • B - Gestionnaire de votre exploitation.

 

Réponses:

  1. C : Le compte de résultat est une image à l’instant T de l’entreprise. Il ne reflète pas la fluctuation de l’ensemble des données comme les stocks ou la trésorerie en fonction des moments de l’année.
  2. A : Le fonds de roulement est une somme d'argent constamment disponible pour couvrir les dépenses courantes d'une entreprise (fournisseurs, employés et charges de fonctionnement) en attendant d'être payé par ses clients.
  3. C : Le compte de résultat est le film de l’activité de l’entreprise. À la différence du bilan comptable qui est une photo à une date donnée, le compte de résultat est dynamique car il retrace les produits et ressources, ainsi que la totalité des charges et dépenses de l'activité entre deux dates. 
  4. A : Le calcul de flux de trésorerie permet de déterminer la provenance des flux de trésorerie, notamment les encaissements et les décaissements, et de maîtriser la situation financière de l'entreprise (financement de l'ensemble des investissements, paiement des dettes).
  5. A : Pour pouvoir comparer les rentabilités d'année en année ou déterminer une rentabilité normative, il convient d'enlever les éléments non récurrents.
  6. B : L’augmentation de la production stockée augmente le besoin en fonds de roulement. Dans le cas où l’on doit ou souhaite stocker, il sera raisonnable d’avoir une trésorerie solide.
  7. A : Les stocks représentent une charge financière et une immobilisation de capitaux. Qu’il s’agisse de stocks de céréales ou de stocks d’intrants, leur gestion doit être optimisée au maximum (exemple : intrants :  commande des quantités nécessaires ; céréales : durée de stockage en fonction de la trésorerie).
  8. B : La trésorerie est indépendante du niveau de résultat d’une entreprise.
  9. A : Un planificateur de trésorerie est un outil facile à utiliser qui permet de faire le suivi de ses fonds. Il peut, par exemple, prendre la forme d’une simple feuille de calcul qui contient toutes les entrées et les sorties de fonds prévues pour l’entreprise. Cet outil peut être utilisé pour prévoir et estimer les variations mensuelles ou trimestrielles des flux de trésorerie.
  10.  A et B : pour réussir en agriculture aujourd’hui, il est nécessaire d’être bon techniquement dans les champs, mais d’être aussi un bon gestionnaire. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre conseiller d’entreprise pour lui poser vos questions.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité