Aller au contenu principal

Assemblée générale de JA IDF ouest : un nouveau conseil d'administration

Le 14 mars, l'assemblée générale départementale de JA Île-de-France ouest s'est tenue à Longnes (Yvelines). L'occasion de revenir sur les événements passés et d'évoquer les projets d'avenir. Un nouveau conseil d'administration a été élu.

Elle a longuement hésité, mais sa décision est prise : Alix Heurtaut, présidente de JA Île-de-France ouest, ne se représentera pas pour un nouveau mandat, même si elle reste au conseil d'administration « pour assurer un soutien et de la continuité », a-t-elle déclaré jeudi 14 mars, lors de l'assemblée générale départementale du syndicat qui s'est tenue à Longnes (Yvelines) et a vu l'élection d'un nouveau conseil d'administration.

Cette journée avait commencé sous le soleil en petit comité, avec la réunion des adhérents, en présence de Clément Torpier, président de JA région Île-de-France. Alix Heurtaut et Baptiste Devienne, le trésorier de JA Île-de-France ouest, ont commencé par présenter le rapport d'activité 2023. Un point a été effectué sur le nombre d'adhérents : 130 à ce jour. « On espère qu'avec la mobilisation du début d'année, ce chiffre augmente significativement », a souligné Alix Heurtaut, avant de revenir sur tous les événements qui ont ponctué l'année dernière : Sia 2023, Foire de l'Essonne verte, Culturales, et, bien sûr, le Festival de la terre qui a réuni plus de 10 000 visiteurs, un grand succès.

Les manifestations de la fin d'année 2023 et de début 2024 ont elles aussi été évoquées, suscitant des débats dans la salle sur les avancées obtenues, notamment autour de la question du prix plancher ou du respect de la loi Egalim. « Il faut se tenir prêts à repartir en action au printemps », a estimé Alix Heurtaut.

Un point sur les installations

Une fois le rapport d'activité et le rapport financier validés, les responsables syndicaux ont détaillé le rapport d'activité du Point accueil installation (PAI). En 2023, 133 personnes ont été accueillies au PAI, et 12 installées. « Notre région est celle qui bénéficie d'aides les plus élevées sur l'installation, avec une aide moyenne s'élevant à 48 000 euros », a rappelé Alix Heurtaut.

Les participants ont ensuite procédé à l'élection d'un nouveau conseil d'administration. Les administrateurs élus sont Victor Rabier, Baptiste Desforges, Guillaume Houdy, Mathieu Ciret, Matthieu Ode, Romain Coisnon, Alix Heurtaut, Loïc Rivière, Quentin Le Guillous, Quentin Maurice, Antoine Delaitre, Guillain Cresté, Amaury Babault, Julie Servaes, Gaëtan Leonoff, Donatien Moyson, Nicolas Hervin, Romain Noël. Pour des questions de quorum, le bureau fera l'objet d'une élection à part dans les prochaines semaines.

Après cette matinée dense, l'association a ouvert grand ses portes à de nombreux invités et élus pour débattre autour du thème de la journée : Comment défendre l'agriculture demain. L'après-midi a débuté par une intervention des fondateurs de l'association FranceAgriTwittos, sur la manière de communiquer positivement sur les métiers liés à l'agriculture.

Les cinq présidents de canton ont ensuite pris la parole à tour de rôle pour expliquer les enjeux très concrets qu'ils rencontrent sur leur territoire : présence problématique des gens du voyage, création d'une piste cyclable sur un chemin rural, projets de diversification bloqués pour cause de contraintes administratives, non-versement des aides de la Pac, complexité des itinéraires de désengorgement pendant les JO, impact de la LNPN sur les terres agricoles, prix du blé en chute libre.

Discours de Damien Greffin et Christophe Hillairet

Alix Heurtaut a ensuite annoncé les résultats de l'élection à l'assemblée présente. « Ensemble, portons haut et fort les couleurs de l'agriculture francilienne. Vive JA ! », a-t-elle conclu sous les applaudissements de la salle.

Damien Greffin, président de la FDSEA Île-de-France, l'a vivement encouragée à poursuivre son engagement syndical « pourquoi pas au sein de la FDSEA… ». Il a également insisté sur la nécessaire crédibilisation des associations : « Réagir et parler d'une seule voix permet d'être entendu. Nous avons une force de frappe qui passe de génération en génération et fait partie de notre ADN », a-t-il expliqué, avant de mettre l'accent sur l'unité syndicale, « régulièrement mise à l'épreuve » mais qui ne faiblit pas. Il a souligné l'esprit de responsabilité qui a animé les manifestants, avant de conclure sur l'engagement. « La formation que l'on acquiert aux JA est une chance pour la suite ! » Il a adressé ses meilleurs vœux de réussite à la nouvelle équipe.

Christophe Hillairet, président de la chambre d'Agriculture de région Île-de-France, a rappelé avec beaucoup d'émotion que c'est aux JA que « tout avait commencé » pour lui. Il a appelé les participants à « ouvrir les portes » de leurs exploitations pour faire un vrai travail de pédagogie autour de métiers devenus complexes. Quant aux normes dont vivraient en partie aussi des institutions telles que les chambres d'Agriculture, il a admis bien volontiers que c'était le cas, mais qu'il préférerait « avoir des collaborateurs qui s'occupent de projets d'entreprise et d'entrepreneuriat plutôt que de contrôler des normes ». Enfin, il a alerté les jeunes agriculteurs sur la nécessité de se préoccuper du volet climatique : « Les cultures d'aujourd'hui ne sont pas celles de demain. Les pratiques vont changer, il faut s'y préparer ».

Interventions d'élus et membres de l'administration

Pauline Winocour-Lefèvre, conseillère départementale des Yvelines, a relevé les nombreuses « incompréhensions et l'agribashing » auxquels les agriculteurs font encore face. Elle a ensuite explicité le système d'approvisionnement en circuit local mis en place dans les cantines des collèges du département. « Nous travaillons aujourd'hui avec 19 producteurs pour 12 familles de produits. Malgré le surcoût engendré, estimé à 600 000 euros, vous pouvez compter sur nous », a-t-elle déclaré.

Jérôme Régnault, conseiller régional et premier vice-président d'Île-de-France Nature, a détaillé les outils concrets d'aide mis en place par la Région, notamment la nouvelle AIJA (Aide à l'installation des jeunes agriculteurs), l'aide au cédant, le fonds de portage géré par Île-de-France Nature. Il a invité les participants à se rendre aux Assises régionales de l'agriculture, qui auront lieu le 31 mai prochain.

Enfin, Florence Ghilbert, sous-préfète de Rambouillet, a conclu la journée en saluant l'esprit de dialogue « mesuré et en responsabilité » qui a été celui des responsables syndicaux durant les manifestations, « dans un contexte où il y a de la colère qui s'exprime ». Sur le dossier des gens du voyage, elle a assuré que la préfecture montrait de la fermeté, avec de nombreuses procédures engagées devant le tribunal administratif. Soulignant la revalorisation de l'aide versée par l'État aux jeunes agriculteurs, un accès au foncier facilité, des permanences mises en place autour des sujets de simplification, elle a assuré aux participants de la « pleine mobilisation de la préfecture pour écouter et accompagner la profession ».

La journée s'est conclue en toute convivialité autour d'un verre.

Lire aussi Comment lutter contre l'agribashing ?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Philippe Girardot.
« Entretien des jachères en Seine-et-Marne : une seule et même date d’interdiction pour tout le département, du 10 mai au 1er juillet »
Le président de la commission faune sauvage de la FDSEA 77, Philippe Girardot, explique l'harmonisation les dates d’…
Marc Langé quitte la présidence de l'AIEL.
Irrigants : « J'ai annoncé que je me retirais de la présidence de l'AIEL »
L'assemblée générale de l'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) s'est déroulée le 25 mars à Chartres. Le point…
À La Boissière-École (Yvelines), le 14 mars. La responsable d'élevage de la Ferme de la Tremblaye, Bérénice Giot, a largement participé à la conception des nouveaux bâtiments de l'atelier bovin.
Ferme de la Tremblaye : une révolution opérée grâce aux nouveaux bâtiments
Au confins de l'Eure-et-Loir et des Yvelines, la Ferme de la Tremblaye a déménagé tout son cheptel bovins dans des bâtiments…
À Chaingy (Loiret), jeudi 14 mars. La FNSEA 45 a organisé une rencontre
pour mettre à l'honneur la filière orge brassicole.
Du grain d'orge à la bière, les coulisses d'une réalité agricole
À l'occasion de la Saint-Patrick, la FNSEA du Loiret a mis en lumière la filière orge brassicole. Rendez-vous était donné à la…
[VIDÉO] Arnaud Rousseau réagit après le congrès FNSEA
À l'issue des trois jours de congrès qui se sont achevés par un discours du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, jeudi 28…
« Betteraves 2024 : des semis sous pression »
Jean-Philippe Garnot, président de la CGB* Île-de-France, alerte sur l'absence de solutions face à la jaunisse virale de la…
Publicité