Aller au contenu principal

Territoire
Benjamin Challes, un éleveur bien dans ses baskets

Les élus du Pays de Dreux (Eure-et-Loir) ont visité, le 8 avril, l'exploitation de Benjamin Challes, qui produit des volailles Label rouge à Serazereux.

Autour de Gérard Sourisseau, son président, et de Christelle Minard, sa vice-présidente en charge du développement rural, les élus de l'agglo du Pays de Dreux visitent en ce moment des entreprises, artisans ou exploitants exemplaires de leur territoire.

C'est ainsi que le 8 avril, ils se sont retrouvés accompagnés du député Olivier Marleix, à Serazereux sur l'exploitation de Benjamin Challes, Les volailles de la Garenne.

Envie de travailler avec le vivant

Le jeune homme y est installé depuis septembre 2018, à la suite de son père, céréalier. Il s'est lancé de son côté dans la production de volailles de chair Label rouge, avec la ­Coopérative agricole des fermiers de ­l'Orléanais (Cafo).

« C'est une diversification. J'ai eu une expérience dans ce type d'élevage et travailler avec le vivant, ça change », explique-t-il.

Soucieux du bien-être de ses très jeunes poulets, il frappe à la porte avant de pénétrer dans le bâtiment chauffé qui les abrite, suivi par les élus.

L'exploitant a investi dans quatre bâtiments identiques de 400 m2, à même de recevoir 4 400 poulets ou 5 200 pintades, il en fait une bande chaque année. Il a bénéficié d'une petite aide du fonds Feader (20 %) pour deux d'entre eux.

Chacun d'entre eux est flanqué d'un hectare de parc où les animaux peuvent batifoler tout à loisir, dès qu'ils ont atteint l'âge de 40 jours.

Chaque volaille dispose d'un peu plus de deux mètres carrés et l'éleveur a planté des arbres et des haies pour qu'ils puissent profiter de l'ombre. Et il se conforme ainsi au cahier des charges de la Cafo.

Vente directe

Ce qui a plu à Benjamin Challes en intégrant ce groupement de producteurs, c'est que son contrat lui permet de disposer de 20 % de sa production. Il a donc décidé, aidé par son épouse Eva, de se lancer dans la vente directe.

Maintenant, il a hâte que le confinement de ses volailles dû à la pandémie de grippe aviaire se termine, pour que les clients qui viennent dans la boutique qu'il a installée là, puissent voir ses volailles gambader en plein air…

Photo : Le 8 avril, à Serazereux. Les élus de l'agglo du Pays de Dreux, son président Gérard Sourisseau et Christelle Minard (à d.), accompagnés par le député Olivier Marleix (au c.), ont visité l'exploitation de Benjamin Challes (2e à g.).

Les plus lus

Le cressiculteur essonnien Mikaël Morizot chez Top chef le 5 mai
Le cressiculteur Mikaël Morizot a participé à l'émission Top chef. L'émission sera diffusée mercredi 5 mai à 23 h 15 sur M6. L'…
Asperges : la fraîcheur fait la qualité
Charles Lemarié a repris en 2014 la production d’asperges initiée par son père sur l’exploitation de polyculture, en parallèle de…
JA 77 : un groupe communication qui fourmille d'idées
Depuis un an, un groupe communication s’est constitué au sein de JA 77. Très actif sur les réseaux sociaux, ce groupe souhaite…
Alain Denizet publie sur la disparition de l'abbé Delarue
L'historien Alain Denizet publie Le Roman vrai du curé de Châtenay 1871-1914, et revient sur un fait divers qui a défrayé la…
Benjamin Challes, un éleveur bien dans ses baskets
Les élus du Pays de Dreux (Eure-et-Loir) ont visité, le 8 avril, l'exploitation de Benjamin Challes, qui produit des volailles…
La saison va bientôt démarrer à la Fraiseraie de Sours
La fraiseraie de la Ferme du château, à Sours (Eure-et-Loire), dispose désormais de trois serres pour produire ses fraises, qui…
Publicité