Aller au contenu principal

Cédric Benoist : « Il avait une approche transversale de toutes les productions »

«C ’était un bourreau de travail : il dormait quatre heures par nuit. Il avait une approche transversale de toutes les productions et une hauteur de vue sur le plan européen. (…) J’étais un peu en décalage sur le plan générationnel par rapport à lui : je n’étais pas à la FDSEA quand il présidait la Chambre. Je n’ai donc pas travaillé sur des dossiers spécifiques avec lui. Mais on se rencontrait en Conseil Fédéral depuis que je présidais la FDSEA. (…) On était tous heureux quand il avait été élu président de la FNSEA. Seul bémol : certains avaient dit qu’il n’était pas un fana des manifs ! Xavier Beulin a donné une nouvelle image au syndicalisme. Avant, on pouvait être qualifié de porteurs de pancartes. Or Xavier était tout sauf cela ! Il avait horreur de la posture : le fond du dossier primait. (…) Avant, l’État avait une prise directe sur les marchés : quand cela allait mal, il suffisait de manifester et, derrière, le prix du blé augmentait. Aujourd’hui, nous ne sommes plus dans ce cadre-là et c’est toute la difficulté ! Xavier Beulin était force de proposition plutôt que d’être en réaction et « anti ». (…) En termes de positions syndicales, Jean-Michel Lemétayer, qui sortait de la FNPL (NDLR : Fédération Nationale des Producteurs de Lait), avait instauré un peu d’économie dans le discours de la FNSEA. Xavier a poursuivi : il a creusé ce sillon économique dans la vision FNSEA. La structuration des filières le passionnait. L’enjeu : créer de la valeur pour que celle-ci descende jusqu’au producteur. (…) Lors de notre assemblée générale (NDLR : le 2 février dernier à Neuville-aux-Bois), le sujet de la place de l’agriculture dans les médias lui avait plu car il souffrait de ce matraquage au titre de la profession et à titre personnel. De même, lors du congrès de l’AGPB, il était très heureux car il y avait foule. Il s’en était  félicité ! Il était fier que la FDSEA du Loiret ait organisé ce congrès et l’ait mené à bien puisque nous avions eu cinq cents personnes. Xavier fut longuement ovationné, ce qui lui fit chaud au cœur car il était continuellement flingué dans les médias ! Bouclant la boucle, il participa à l’assemblée générale des JA (NDLR : 17 février à Neuville-aux-Bois). Il est décédé juste après. Je pense qu’il est parti en gardant une bonne image du syndicalisme du Loiret : une satisfaction pour moi dans les moments pénibles que nous vivons.»

D'autres témoignages à lire dans notre édition papier du 24 février 2017


Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité