Aller au contenu principal

Combiner les moyens pour désherber le pois de printemps

Terres Inovia Nord et Est apporte son éclairage pour optimiser le désherbage des pois de printemps.

© Horizons Journal

Le désherbage du pois de printemps peut se réaliser en prélevée, en post-levée, seul ou en programme selon l'historique d'enherbement de la parcelle et de la flore attendue.​​​​​​

Une application en prélevée : une solution sécurisante

Le traitement de prélevée offre un choix de produits plus large pour sécuriser la culture en cas de fortes infestations en dicotylédones difficiles à maîtriser en post-levée. La prélevée doit s’effectuer au plus près du semis, sur des semences recouvertes de terre et un sol rappuyé afin de limiter les risques de phytotoxicité. Excepté dans les sols battants, un roulage est conseillé avant toute intervention. Un sol frais au moment du traitement et une légère pluviométrie dans les jours qui suivent sont des conditions idéales pour une bonne efficacité.

En cas de faible infestation et/ou de flore connue, une intervention en post-levée peut être suffisante.

Il faut veiller à intervenir sur des adventices jeunes (stade cotylédon à 2-3 feuilles), dans des conditions poussantes et en dehors de fortes amplitudes thermiques. Certains programmes peuvent se fractionner afin d'augmenter l'efficacité. Espacer les deux interventions de 10-15 jours minimum.

Des changements réglementaires à prendre en compte

Depuis le 1er décembre 2023, la pendiméthaline et la bentazone ont reçu une nouvelle mention de danger relative aux dangers sur la santé : la mention H361d. Cette dernière empêche toute association des produits possédant la même mention. Cela concerne les produits Corum, Nirvana S, Prowl 400, Basagran SG, ainsi que leurs autres dénominations commerciales. En prélevée, pas de changement car seul le Nirvana S est concerné et il ne présente pas de problème avec les autres produits autorisés en mélange.

En post-levée, de nouveaux programmes sont à prévoir, liés à l’incompatibilité des associations Corum/ProwL 400 ou Basagran SG/Prowl 400.

Les adventices difficiles à contrôler orientent le choix des prélevées

Un programme complet (prélevée + post-levée) permet de maîtriser de très fortes infestations ainsi que des levées échelonnées d’adventices, tout en maîtrisant les coûts. Les adventices les plus difficiles à contrôler orientent le choix du ou des produits appliqués en prélevée. Il est conseillé d'appliquer le produit de prélevée à une dose inférieure à la dose homologuée (3/4 de celle-ci), puis celui en post-levée sur des adventices jeunes (jusqu’à 2-3 feuilles maximum), en modulant les doses voire en fractionnant les passages.

Basagran SG uniquement sur pois de printemps

Depuis la campagne dernière, l’extension d’usage sur graines protéagineuses du Basagran SG/ Adagio SG a été acceptée pour les pois protéagineux et fourragers de printemps. Cependant, cette extension d’usage s’accompagne de nouvelles réglementations d’application. Basagran SG est autorisé uniquement sur pois de printemps.

La gestion des graminées est une problématique montante

Problématique montante en protéagineux de printemps, la gestion des graminées ne doit pas être négligée. Certaines, comme le pâturin, se contrôlent correctement avec les produits de prélevée tels que Nirvana S ou Prowl 400 tant que l’infestation reste modérée. Les antigraminées à action foliaire ont une bonne efficacité en l’absence de résistance aux Fop et Dime.

Attention, sur pois de printemps, dans le cas de graminées résistantes comme le ray-grass, le Kerb Flo n’est pas autorisé. En revanche, il est possible d’appliquer de l’Avadex 480 ou du Bonalan en incorporé avant semis. Ces produits doivent être incorporés à 5-8 cm dans les quatre heures suivant son application. Ils présentent une bonne efficacité sur vulpins et ray-grass. Attention, ces deux solutions n’ont pas été réhomologuées courant 2023. Des délais d’utilisation et de fin de commercialisation sont cependant en cours : Avadex 480 est utilisable jusqu’au 29 mars 2025 (date de fin de commercialisation le 29 mars 2024) et Bonavalan jusqu’au 12 mai 2024 (date de fin de commercialisation le 12 février 2024).

Désherbage mécanique, complément possible

En raison du faible écartement du pois, la herse-étrille ou la houe rotative sont plus envisageables que le binage (à moins d’utiliser une bineuse à céréales) en substitution et/ou en complément du programme herbicide.

Avant la levée, un passage de herse-étrille est possible, à l’aveugle, dès que la portance du sol est suffisante, sur des adventices jeunes et donc faciles à détruire.

Après la levée, effectuer un passage avec la herse-étrille avant le stade 5 feuilles. Ne plus intervenir dès que les vrilles du pois sont développées, les risques de pertes de plantes par arrachage étant alors élevés.

Pour être efficace, le désherbage mécanique doit être réalisé en conditions sèches : deux jours de beau temps prévus avant et après le passage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Philippe Girardot.
« Entretien des jachères en Seine-et-Marne : une seule et même date d’interdiction pour tout le département, du 10 mai au 1er juillet »
Le président de la commission faune sauvage de la FDSEA 77, Philippe Girardot, explique l'harmonisation les dates d’…
Marc Langé quitte la présidence de l'AIEL.
Irrigants : « J'ai annoncé que je me retirais de la présidence de l'AIEL »
L'assemblée générale de l'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) s'est déroulée le 25 mars à Chartres. Le point…
À La Boissière-École (Yvelines), le 14 mars. La responsable d'élevage de la Ferme de la Tremblaye, Bérénice Giot, a largement participé à la conception des nouveaux bâtiments de l'atelier bovin.
Ferme de la Tremblaye : une révolution opérée grâce aux nouveaux bâtiments
Au confins de l'Eure-et-Loir et des Yvelines, la Ferme de la Tremblaye a déménagé tout son cheptel bovins dans des bâtiments…
À Chaingy (Loiret), jeudi 14 mars. La FNSEA 45 a organisé une rencontre
pour mettre à l'honneur la filière orge brassicole.
Du grain d'orge à la bière, les coulisses d'une réalité agricole
À l'occasion de la Saint-Patrick, la FNSEA du Loiret a mis en lumière la filière orge brassicole. Rendez-vous était donné à la…
[VIDÉO] Arnaud Rousseau réagit après le congrès FNSEA
À l'issue des trois jours de congrès qui se sont achevés par un discours du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, jeudi 28…
« Betteraves 2024 : des semis sous pression »
Jean-Philippe Garnot, président de la CGB* Île-de-France, alerte sur l'absence de solutions face à la jaunisse virale de la…
Publicité