Aller au contenu principal

Des Assises aussi dans l’Essonne

Le conseil départemental de l’Essonne a organisé des Assises afin de définir les grandes priorités du territoire.

Évry (Essonne), le 25 novembre. Le département de l’Essonne a organisé une restitution des Assises organisées courant novembre. Quatre ateliers avaient été proposés.

À l’instar du département des Yvelines, l’Essonne a également tenu des Assises afin de définir, avec la population, les grandes priorités pour les années à venir.

Baptisées « Dessine-moi l’Essonne », elles se sont déclinées, durant le mois de novembre, en quatre ateliers thématiques. Ceux-ci ont mobilisé les acteurs institutionnels, économiques et associatifs mais aussi tous les habitants qui ont souhaité participer.

Mercredi 25 novembre, une restitution des travaux a été proposée par le président du département, François Durovray. Ces temps de travail ont d’abord été l’occasion de constater les disparités entre le nord et le sud du département, plutôt citadin d’un côté, rural de l’autre.

Les Assises ont dévoilé une volonté forte d’atténuer cette fracture et d’user des richesses de chaque territoire pour enrichir l’autre. 

La question de la mobilité a également été au centre des préoccupations. Mobilité au sein du territoire ainsi que vers les départements voisins essentiellement afin d’avoir accès à l’emploi.

Lors de certains ateliers, le maintien des personnes âgées à domicile a fait l’objet d’un intérêt tout particulier et a été placé en priorité absolue. 

Du côté de la question de l’habitat, les requêtes s’orientent vers un encouragement au développement durable et vers une meilleure répartition des logements, notamment en direction des zones où la densification est moins importante. 

Autre préoccupation des Essonniens : la connaissance et la communication au sein du département. Il apparait que la population et les acteurs qui la font vivre souhaitent davantage de lieux de rencontres afin d’accroître la solidarité et d’exploiter les réseaux de chacun.

Dans le même temps, l’intérêt de soutenir le coworking a enfin été retenu. À retenir aussi : le développement des liaisons douces, la récupération et la valorisation des déchets, le soutien à l’apprentissage et l’hébergement des étudiants ont fait partie des débats. 

Fort de cette base de travail, le département doit maintenant s’atteler à intégrer ces actions dans les politiques publiques. 

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Cintrat
Le brasseur Emmanuel Cintrat passe à la vitesse supérieure
Emmanuel Cintrat, agriculteur et brasseur à Voise, a augmenté la capacité de production de sa bière artisanale, La Voisine.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Julien de Clédat et sa porte de ruche connectée
Passionné par l’apiculture, Julien de Clédat a décidé d’aider les apiculteurs à gérer leurs ruches grâce à sa porte connectée…
Publicité