Aller au contenu principal

Ovins
Des élèves vétérinaires en formation dans le Loiret

Afin d'aller plus loin dans leur formation, des étudiants de l’École nationale vétérinaire d’Alfort (Val-de-Marne) se sont rendus dans plusieurs exploitations loirétaines du 22 au 24 novembre.

Le partenariat entre le Groupement de défense sanitaire (GDS) du Loiret et l’École nationale vétérinaire d’Alfort (Val-de-Marne) a de nouveau eu lieu cette année en région Centre-Val de Loire. Lors de la semaine ovine qui s’est déroulée du 20 au 24 novembre dernier, une quinzaine d’étudiants en sixième année d'études vétérinaires sont venus passer plusieurs jours dans le Loiret afin de mettre en pratique leurs connaissances.

Réaliser le bilan complet d'une exploitation

Dès leur arrivée mercredi 22 novembre, les étudiants se sont rendus à l’EARL du Roc des vignes à Sandillon afin de faire un audit d’élevage sur le troupeau de 350 brebis allaitantes de ­l'exploitation. Cet exercice devait leur permettre de proposer des axes d’amélioration aux éleveurs dans leur conduite d’élevage. Ils ont ainsi réalisé des prises de sang sur les agneaux, mais également sur les brebis pour tester leur glycémie. Ils ont ensuite effectué des coprologies, des fumigènes et rédigé des notes d’état corporel. Les étudiants ont également pris des mesures d’auges et de bâtiments, ainsi que des mesures de qualité et quantité des fourrages distribués pour dresser un bilan détaillé du système d’élevage.

Réaliser une échographie

Jeudi 23 novembre au matin, le rendez-vous était donné à l’EARL Les Pieds ronds à Douchy-Montcorbon afin de se familiariser avec un échographe et savoir interpréter un diagnostic de brebis pleine ou vide.

Les étudiants se sont ensuite rendus au lycée agricole du Chesnoy, à Amilly, dans l'après-midi pour découvrir la conduite de la troupe ovine dans la récente bergerie. Cette dernière dispose d’un environnement agréable grâce à la luminosité et à sa praticité. Le bâtiment a en effet été conçu pour faciliter le travail du berger mais peut également s’adapter à la troupe en fonction des périodes de reproduction et d’agnelage.

La journée s'est achevée par l'intervention de Séverine Breton, responsable au sein de la coopérative Sicarev, au sujet de la filière commerciale ovine.

Visite d'un atelier ovin

Pour conclure leur séjour dans le département, les étudiants ­d’Alfort ont visité vendredi 24 novembre la Petite Bergerie de Montereau, et son atelier ovin laitier. L’après-midi a laissé place à la restitution du travail fourni le mercredi, à destination des éleveurs de l'EARL du Roc des vignes. « Cette semaine a été naturellement l’occasion d'échanges entre les vétérinaires loirétains et les étudiants, explique Émeline Janon, conseillère sanitaire au GDS du Loiret. Ces quelques jours leur ont permis de constater le quotidien d’un vétérinaire rural chez nous, son organisation et la réalité de l’exercice. Chacun a convenu que l’entraide entre les éleveurs, les vétérinaires ruraux et les organismes d’élevage, dont le GDS, est nécessaire pour maintenir une activité rurale ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Vendredi 9 février, à Chartres. Bertrand Petit (à d.) a présidé la 78e assemblée générale de la FNSEA 28.

La FNSEA 28 dresse un premier bilan des actions en assemblée générale
La 78e assemblée générale de la FNSEA d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 9 février à Chartres. L'occasion de faire le point…
Blocus de Paris : les agriculteurs font le siège sur l'A10 [VIDÉO]
Initialement installés à Longvilliers pour tenir le blocus de Paris, les agriculteurs ont progressé jusqu'à Janvry où ils ont été…
Les dernières mobilisations ont permis d'obtenir des avancées.
Synthèse des avancées obtenues
140 points et mesures ont été demandés par la FNSEA et JA. Voici un résumé en douze points des avancées obtenues et des mesures à…
Sur l'A1, une centaine de tracteurs des agriculteurs de la FDSEA et des JA Val-d'Oise et Oise « tiennent la position » sur l'aire de Chennevières depuis lundi midi. Une opération escargot s'est tenue mercredi 31 janvier sur les routes secondaires. Ils devaient être rejoints par les agriculteurs du Nord mercredi et jeudi.
Acte 2 : le siège de la capitale
À la suite des « annonces insignifiantes » du Premier ministre et à son « attitude désinvolte » à l’égard des agriculteurs…
Mercredi 24 janvier, de nombreux agriculteurs ont rejoint des supermarchés, dont notamment le Leclerc de Blois, pour échanger avec les consommateurs et mettre des étiquettes sur les produits alimentaires créant une concurrence déloyale.
La mobilisation des agriculteurs s’intensifie en Loir-et-Cher
Les deux syndicats agricoles, FNSEA 41 et Jeunes agriculteurs de Loir-et-Cher, continuent leurs actions sur le territoire…
Publicité