Aller au contenu principal

Des projets innovants mûrissent à Châteaudun

Au centre de l’événement Futur en Beauce, du 2 au 4 octobre à Châteaudun, se trouvait le concours Agreen startup. Il a permis de faire grandir des projets novateurs en agriculture.

Né en 2014 au salon vendéen Tech élevage, le concours Agreen startup a essaimé, le week-end dernier, au festival Futur en Beauce. Le concept : des équipes aux compétences diverses ont deux jours pour développer des projets innovants qui répondent à un besoin en agriculture.

Les réjouissances ont commencé dans la soirée du vendredi. Dans l’amphithéâtre du campus, quatorze porteurs de projets ont « pitché » — expliqué rapidement à l’oral — leur idée afin d’attirer des co-équipiers parmi les participants : spécialistes en codage informatique, en design, en ingénierie…

Douze équipes se sont finalement formées et mises au travail, autour de douze projets. Par exemple : créer un label qui assure aux consommateurs que leurs fruits et légumes sont exempts de résidus de pesticides, lancer un site Internet de vente de produits agricoles qui mette en relation l’offre et la demande...

Des « mentors » issus des domaines de l’agriculture, de l’entrepreneuriat, du numérique ou du marketing gravitaient autour des équipes pour apporter leur expertise.

La présentation finale a eu lieu le dimanche après-midi, face au jury présidé par la députée Laure de la Raudière.

On y a constaté l’évolution flagrante des projets entre le point de départ et le point d’arrivée : en un week-end, des idées souvent guidées par la passion se sont transformées en projets solides, inscrits dans l’économie.

Fin de journée, fin du suspense. « M-Cador », emmené par Rodolphe Vogt, a remporté le premier prix du concours. C’est un projet de collecte de données par drones, qui permet par exemple de cibler les mauvaises herbes.

L’application radio spécialisée en agriculture « Parle » arrive deuxième, et le projet de récolte et traitement de données Agri visualisation, troisième.

Retrouvez ci-dessous les présentations finales des douze projets.

Pitch 1 : Meshectares.com, une place de marché sur internet, qui permet de s’approvisionner en engrais, phytos...

Pitch 2 : Poneo, une plate-forme de réservation en ligne pour les centres équestres.

Pitch 3 : Olis, des « fermes verticales » installées dans des silos désaffectés.

Pitch 4 : Label blanc, un label qui assure aux consommateurs que leurs fruits et légumes sont exempts de résidus de pesticides, plomb, mycotoxines.

Pitch 5 : M-Cador, une flotte de drones qui ciblent les mauvaises herbes, pour permettre un désherbage de précision.

Pitch 6 : Bi Agri, une interface internet qui met en relation l’offre et la demande de produits agricoles (fruits, légumes, céréales...).

Pitch 7 : Parle, une application mobile de radio pour les agriculteurs.

Pitch 8 : O’connect, un pluviomètre connecté.

Pitch 9 : Agri visualisation, un système de collecte et de visualisation de données agricoles.

Pitch 10 : Louis légumes, un site de vente en ligne de légumes frais.

Pitch 11 : un robot de désherbage.

Pitch 12 : NutriAdopt, un système d’alimentation de précision pour les animaux d’élevage.

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
Taurillons charolais
« Osons l’élevage » dans le Loiret : le projet est lancé
Plus de trente acteurs de l’agriculture du Loiret se fédèrent autour de la chambre d'Agriculture et de la coopérative Alysé pour…
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Colza bas GES : une valorisation qui profite aux agriculteurs
Le groupe coopératif Scael a proposé à ses adhérents en 2020, des contrats pour valoriser au mieux du colza certifié bas GES…
Publicité