Aller au contenu principal

Viticulture
Des vendanges globalement réussies pour François Cazin

Après plus de trois semaines, les vendanges touchent à leur fin pour de nombreux viticulteurs et vignerons de Loir-et-Cher. François Cazin, vigneron à Cheverny et président de la Fédération des associations viticoles de Loir-et-Cher (FAV 41), fait un point sur ces vendanges 2023.

Alors que les vendanges, commencées dès le 11 septembre, sont sur le point de s’achever, il est l’heure de faire un premier état des lieux. Pour François Cazin, vigneron à Cheverny et président de la Fédération des associations viticoles de Loir-et-Cher (FAV 41), « les viticulteurs sont globalement satisfaits de ces vendanges 2023 ». Au sein de l’exploitation du Petit Chambord, la récolte de cette année est correcte. « Nous avons de bons rendements. C'est comparable à la récolte de l’année dernière, qui était déjà une bonne année pour nous », détaille François Cazin.

Des rendements globalement corrects

Malgré de bons rendements et une qualité sanitaire globalement bien maîtrisée, le temps n’a pas totalement épargné les vignes. « Nous n’avons pas eu de gel et de grêle mais nous avons eu des fortes pluies en juillet. Ces phénomènes de pluie couplés aux fortes chaleurs ont fragilisé les raisins », déplore tout de même le vigneron. En fonction des parcelles, le cépage pinot noir a subi d'importantes pertes. « On a dû beaucoup trier et jeter les grappes altérées. Nous étions obligés de les éliminer pour ne pas tout contaminer », explique le président de la FAV 41. Le tri des grappes de raisin a pris plus de temps lors des vendanges. Toutefois, pour les cépages tardifs, tout s’est bien déroulé au sein du vignoble Le Petit Chambord.

Un millésime avec de la fraîcheur

L’avantage, contrairement à l’année dernière, concerne l’acidité. « Nous avons une meilleure acidité que l’année dernière avec également de bons taux de sucre », affirme François Cazin. Par ailleurs, le vigneron, encore sur le qui-vive pour les vendanges du cépage de blanc romorantin, annonce : « Nous allons avoir un très beau millésime pour les vins de l’appellation Cour-Cheverny. La récolte du romorantin se passe très bien ».

Avec des degrés relativement moins élevés que l’année précédente, le millésime 2023 annonce notamment « des vins blanc en sauvignon et chardonnay avec plus de fraîcheur ainsi que des vins fruités », précise François Cazin. Concernant les vins rouges, ces derniers risquent d’être moins concentrés que ceux du précédent millésime. « C’est plutôt une année pour les rosés », sourit le vigneron.

Main-d’œuvre, point noir

Le seul véritable point noir de ces vendanges 2023 se situe surtout au niveau de la main-d’œuvre. « Même si on y arrive encore cette année, c’est toujours de plus en plus compliqué de recruter. On a du mal aussi à garder les saisonniers. Beaucoup nous quittent en cours de vendange sans prévenir », regrette le vigneron. Les vendanges sont réalisées en intégralité à la main au sein du vignoble Le Petit Chambord.

François Cazin fait appel au Groupement d'employeurs de Loir-et-Cher pour faciliter le recrutement des saisonniers. « Pendant les vendanges, nous sommes déjà préoccupés par les raisins et maintenant, nous devons constamment gérer les départs des saisonniers en cours de récolte », déplore le vigneron.

Après les vendanges, place désormais au travail dans les caves avec la vinification qui permettra enfin de déguster ce nouveau millésime 2023, avec modération.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
S'abonner
Pour profiter de l'intégralité du contenu de notre site Internet, recevoir votre journal papier dans votre boîte aux lettres…
Jeudi 6 juin, à Illiers-Combray. Le robot Orio de Naïo technologies désherbinant du maïs a été l'un des centres d'intérêt des adhérents de la Scael lors de cet Agricampus.
Un AgriCampus ensoleillé pour les adhérents de la Scael
Le groupe coopératif Scael a organisé son traditionnel Agricampus jeudi 6 juin, sur une plateforme à Illiers-Combray. Plus…
Vincent Portier vit sa première campagne en tant que producteur de fraises à Tour-en-Sologne. Pour le moment, la récolte se passe bien malgré un manque de main d'œuvre qui pose des soucis au quotidien.
Vincent Portier lance sa première récolte de fraises
Les fraises sont de sortie et les cueilleurs s’activent pour remplir les barquettes de 250 ou 500 grammes. Vincent Portier,…
Le 23 mai, à Digny. La Chambre et Terres Inovia, Dominique Delaunay (à d.) et julien Charbonnaud (de dos), ont fait le tour de l'actualité autour du colza et présenté quarante-six variétés.
Colza : l'actualité et quarante-six variétés alignées à Digny
La chambre d'Agriculture, en partenariat avec Terres Inovia, a proposé le 23 mai chez Alexis Bouchard à Digny, une visite de…
Publicité