Aller au contenu principal

Betteraves
Désherb'avenir présente des solutions pour réduire les IFT

L’événement Désherb’avenir s’est tenu les 16 et 17 mai à Santeau (Loiret) pour présenter les innovations techniques en matière de désherbage.

Organisé tous les deux ans par l’Institut technique de la betterave (ITB) dans une région betteravière différente, la huitième édition de l'événement Désherb’avenir s’est déroulée les mardi 16 et mercredi 17 mai au hameau de la Brosse à Santeau. L’occasion pour les agriculteurs de la région de découvrir les innovations des constructeurs tout en échangeant avec les acteurs de la filière betteravière.

Cet événement gratuit veut mettre en avant les techniques permettant de désherber en betterave tout en réduisant l’Indice de fréquence de traitement (IFT). « L'objectif de cet événement est de faire connaître aux agriculteurs les moyens de réduction de leur IFT en associant des désherbages mécaniques au désherbage chimique », explique Ghislain Malatesta, directeur du département expérimentation et expertise régionale à l'ITB.

Quatre ateliers thématiques

Durant ces deux journées de démonstration, les agriculteurs pouvaient retrouver quatre ateliers thématiques. Le premier, spécifiquement dédié à la betterave, regroupait vingt-cinq machines de désherbage mécanique, pouvant s’ajouter aux tracteurs. Le deuxième, l’atelier robotique « tourné vers l'avenir », présentait trois robots autonomes équipés de capteurs et de caméras afin de semer et de désherber localement les rangs et les inter-rangs de betteraves. Le troisième, animé par des conseillers d’Arvalis et de Terres Inovia, présentait la polyvalence d’une bineuse. « Cet outil peut aussi désherber mécaniquement du colza, du tournesol, du maïs, des céréales et du miscanthus », précise Ghislain Malatesta. Enfin, le quatrième atelier, animé par l’Association de coordination technique agricole, se concentrait sur la malherbologie.

Le désherbage mécanique possible dans le Loiret ?

Connu pour son type de sol particulièrement argileux, « le Loiret a des terres difficiles à ressuyer, explique le directeur départemental. Cela limite les jours disponibles pour le désherbage mécanique ». D'où l'intérêt d'un tel événement pour les exploitants agricoles venus en nombre. Près de 850 personnes, dont une centaine d’élèves de la région, ont fait le déplacement durant ces deux journées de démonstration. Avec une trentaine de machines présentées, cette édition était la plus grande jamais organisée par l'ITB.


N'oubliez pas de faire défiler les photos ci-dessus.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
Mercredi 15 mai, à Janville-en-Beauce. En présence du président et du directeur général de Cristal Union, Olivier de Bohan et Xavier Astolfi (au c.), le président de la section Pithiviers-Toury, Olivier Duguet (à g.), a ouvert son assemblée générale par l'annonce d'un prix record pour les betteraves.
Betteraves : Cristal Union annonce un prix record
La section Pithiviers-Toury de la coopérative Cristal Union a tenu son assemblée générale annuelle le 15 mai à Janville-en-…
Vendredi 17 mai, à Dangeau. Le jeune éleveur Victor Forge (à g.) a expliqué les difficultés de désherbage de sa nouvelle parcelle de lavande, travail manuel requis.
Le comice de Dangeau est lancé
Quel lien y a-t-il entre une entreprise spécialisée dans la production de godets pour l'agricole et le BTP, les établissements…
D'anciennes variétés de blé de nouveau au goût du jour
Damien Foussereau, céréalier à Authon, a décidé de se lancer dans la meunerie et de cultiver des variétés de blé anciennes. Une…
Vincent Portier vit sa première campagne en tant que producteur de fraises à Tour-en-Sologne. Pour le moment, la récolte se passe bien malgré un manque de main d'œuvre qui pose des soucis au quotidien.
Vincent Portier lance sa première récolte de fraises
Les fraises sont de sortie et les cueilleurs s’activent pour remplir les barquettes de 250 ou 500 grammes. Vincent Portier,…
Publicité