Aller au contenu principal

Viticulture
Domaine de Rabelais : se diversifier sans oublier les traditions

Depuis quatre générations, les vignes du Domaine de Rabelais sont présentes sur le territoire de Veuzain-sur-Loire. Aujourd’hui, Cédric Chollet a repris le domaine pour se diversifier tout en perpétuant les traditions.

C’est en 1999 qu’une nouvelle page du Domaine de Rabelais a commencé à s’écrire. Cédric Chollet décide alors de reprendre le domaine familial : « J’ai repris à la suite de mes parents. Depuis mes 13 ans j’en avais envie. J’ai suivi des études dans la viticulture et l’aventure a commencé par la suite ». Aujourd’hui, le vigneron loir-et-chérien est à la tête d’un domaine de 20 hectares de vignes. Les parcelles de vignes du domaine sont sous deux appellations ­Touraine et Touraine-Mesland. « Nous avons plusieurs cépages : chardonnay, sauvignon et chenin pour les vins blancs ; gamay, cabernet et côt pour les rouges », précise Cédric Chollet.

Garder les traditions

L’esprit familial se propage jusqu’aux cuvées du Domaine de Rabelais. « On a plusieurs cuvées spéciales au nom de nos enfants. On a les cuvées Anaïs, Tiphaine et Louis. Les gens s’en souviennent bien et même pour nous c’est plus facile », sourit le vigneron.

De même, pour perpétuer les traditions et ne pas oublier les générations précédentes, le domaine a lancé en 2006 son Musée du monde de la vigne et du vin. « Lorsqu’on vient visiter le domaine et déguster, on y découvre également son histoire à travers le musée », précise Cédric Chollet. Il permet ainsi de découvrir des outils des viticulteurs de l’époque. « Je récupère des matériaux des viticulteurs retraités du coin. On me fait aussi beaucoup de dons pour le musée. Celui-ci est ouvert depuis une quinzaine d’années mais je l’enrichis encore aujourd’hui », explique le vigneron.

Une commercialisation diversifiée

Pour ses ventes, le domaine peut compter sur son caveau de vente ouvert en 2012. « Notre caveau permet chaque année de proposer nos bouteilles à la vente en direct, c’est un énorme plus pour nous », précise le vigneron. En dehors de la vente directe, Cédric Chollet commercialise ses vins à des restaurants, cavistes, épiceries fines ou encore quelques supermarchés locaux.

Une diversification œnotouristique

Au Domaine de Rabelais, des visites œnotouristiques sont également proposées. Le tourisme est très présent en partie grâce au château de Chaumont-sur-Loire et au zoo de Beauval qui permettent de « drainer du monde à 100 km à la ronde », précise Cédric Chollet. Une visite du domaine et des dégustations sont ainsi proposées. Cette diversification permet au domaine d’augmenter ses ventes. « La majorité de nos ventes directes se font au caveau grâce à nos visites œnotouristiques. On peut compter sur le tourisme avec des campings proches de notre domaine », affirme le gérant du domaine.

Le Domaine de Rabelais, présent depuis plusieurs générations, a su se renouveler sans jamais délaisser ses traditions.


Médaille de bronze pour le Domaine de Rabelais
au Concours touraine primeur

Le millésime 2022 du Domaine de Rabelais a obtenu la médaille de bronze lors du dernier Concours touraine primeur.
Le millésime 2022 du Domaine de Rabelais a obtenu la médaille de bronze lors du dernier Concours touraine primeur.
© L.B. - Horizons

 

Pour ce millésime 2022, le Domaine de Rabelais a proposé un vin touraine primeur de qualité qui a décroché la médaille de bronze au Concours touraine primeur. « Avoir une médaille, c’est l’aboutissement de tout un travail. Proposer un vin aussi rapidement, c’est toujours un challenge que j’aime relever », explique, enthousiaste, Cédric Chollet. Le Concours touraine primeur a eu lieu à Tours le 8 novembre dernier. Il y avait neuf domaines en concurrence. « C'est une tradition familiale que j'avais envie de poursuivre. C'est important pour moi chaque année de participer à ce concours », précise-t-il.

Belle notoriété

Le touraine primeur est un vin nouveau qui permet de découvrir en avant-première le nouveau millésime de l’année. « Le primeur est le reflet du millésime. Beaucoup de gens l'attendent avec impatience », détaille le vigneron. Cette troisième place est une fierté pour le Domaine de Rabelais mais c’est également une aubaine pour sa notoriété. « La médaille est synonyme de reconnaissance auprès des consommateurs. Ils sont au courant et ils viennent exprès au domaine pour pouvoir le déguster et en acheter quelques bouteilles, précise Cédric Chollet. C'est une belle porte d'entrée pour des ventes. Le concours permet d'avoir des outils pour prospecter ».

Un « super millésime »

Le vin primeur « est un vin complexe à réaliser ». De plus, il faut le sortir avant le troisième jeudi de novembre, ce qui est un vrai challenge pour les vignerons. « Il y a toute une organisation et un gros travail de cave à faire pour réussir », explique le gérant du Domaine de Rabelais. Quel constat pouvons-nous faire sur le millésime 2022 à partir de ce primeur ? La réponse du vigneron est très claire et annonce de belles dégustations : « Nous sommes sur un super millésime cette année. Il est très bon ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Début janvier, à Saint-Romain-sur-Cher. Durant six semaines, huit personnes ont été formées à la taille de la vigne grâce à une formation organisée par le lycée viticole d'Amboise et financée par Pôle emploi.
La main-d’œuvre de demain se forme à la taille des vignes
Une formation de six semaines à la taille des vignes a eu lieu en Loir-et-Cher du 7 novembre au 6 janvier. Huit personnes en…
À Prunay-sur-Essonne, mercredi 11 janvier. Une soixantaine d'agriculteurs sont venus à la visite proposée par la SN Gâtichanvre.
SN Gâtichanvre : après les promesses, le temps des actes
Alors que les nouvelles machines de l'usine sont arrivées sur site, Gâtichanvre a organisé une visite avec les producteurs et…
Les panneaux photovoltaïques sont installés sur un bâtiment de 1	000 m².
Photovoltaïque : Éric Delorme dresse un premier bilan après deux ans d'exploitation
L'installation de panneaux photovoltaïques continue de séduire les exploitations agricoles, particulièrement avec l'explosion des…
Protéines végétales : l'entreprise Intact s'implante à Baule
Lundi 16 janvier, l'entreprise Intact a présenté à la presse son projet d'implantation à Baule (Loiret). Cette rencontre s’est…
Le 13 décembre, à Orléans (Loiret). Le président du groupe Axéréal, Jean-François Loiseau, s'est félicité des bonnes performances de la campagne 2021-2022.
Exercice 2021-2022 : le groupe Axéréal atteint ses objectifs
Le groupe coopératif Axéréal a tenu son assemblée générale le 13 décembre à Orléans (Loiret) et a annoncé des résultats à la …
À Yèvre-le-Châtel, les époux Douillet vous attendent dans leur boutique Yèvre miel.
Une année record pour Yèvre miel
Installé depuis 2006, d’abord à Engenville puis à Yèvre-le-Châtel (Loiret), Nicolas Douillet possède près de 600 ruches. Il…
Publicité