Aller au contenu principal

Pommes de terre
Du non-labour en sol argileux pour la culture de pommes de terre ?

Dans la Somme, la chambre d’Agriculture mène des essais de culture de pommes de terre en non-labour, avec une parcelle conduite en pré-buttage d’automne, dans des terres argileuses. Premiers résultats et pistes d’amélioration.

L’enjeu est de construire des principes de mise en œuvre de techniques non conventionnelles, « quelles que soient les conditions de l’année », explique Matthieu Preudhomme, ingénieur-conseil à la Chambre de la Somme.
L’enjeu est de construire des principes de mise en œuvre de techniques non conventionnelles, « quelles que soient les conditions de l’année », explique Matthieu Preudhomme, ingénieur-conseil à la Chambre de la Somme.
© CA80-Ferme 3.0

Sur le papier, l’idée est pertinente. Le non-labour en pommes de terre comporte plusieurs avantages : « Ne pas diluer la matière organique, ne pas fragiliser la structure du sol, et, en terres difficiles, réduire les coûts de mécanisation », liste Matthieu Preudhomme, ingénieur-conseil à la chambre d’Agriculture de la Somme. La campagne précédente a fait l’objet d’essais sur le sujet à la Ferme agro-écologie 3.0, à Aizecourt-le-Haut (Somme). « Nous n’avons pas de références de non-labour en terres lourdes. Or, la terre argileuse (32 % de limon ici) est plus facile à travailler en fin d’été. Le risque de refermeture est moins élevé. Ça offre aussi un report de la charge de travail à cette période », note l'ingénieur. La pratique nécessite cependant de se creuser la tête.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
Mercredi 15 mai, à Janville-en-Beauce. En présence du président et du directeur général de Cristal Union, Olivier de Bohan et Xavier Astolfi (au c.), le président de la section Pithiviers-Toury, Olivier Duguet (à g.), a ouvert son assemblée générale par l'annonce d'un prix record pour les betteraves.
Betteraves : Cristal Union annonce un prix record
La section Pithiviers-Toury de la coopérative Cristal Union a tenu son assemblée générale annuelle le 15 mai à Janville-en-…
Vendredi 17 mai, à Dangeau. Le jeune éleveur Victor Forge (à g.) a expliqué les difficultés de désherbage de sa nouvelle parcelle de lavande, travail manuel requis.
Le comice de Dangeau est lancé
Quel lien y a-t-il entre une entreprise spécialisée dans la production de godets pour l'agricole et le BTP, les établissements…
D'anciennes variétés de blé de nouveau au goût du jour
Damien Foussereau, céréalier à Authon, a décidé de se lancer dans la meunerie et de cultiver des variétés de blé anciennes. Une…
Vincent Portier vit sa première campagne en tant que producteur de fraises à Tour-en-Sologne. Pour le moment, la récolte se passe bien malgré un manque de main d'œuvre qui pose des soucis au quotidien.
Vincent Portier lance sa première récolte de fraises
Les fraises sont de sortie et les cueilleurs s’activent pour remplir les barquettes de 250 ou 500 grammes. Vincent Portier,…
Publicité