Aller au contenu principal

Élevage
Éleveur et engagé, la démarche prend un bon départ

La FNSEA et Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont organisé une réunion sur la mise en place de la démarche Éleveur et engagé, qui a fait le plein le 26 janvier à Miermaigne.

Eleveur et engagé

Tout en respectant une distanciation physique nécessaire en cette période de pandémie, la salle C de la chambre d'Agriculture de Miermaigne est bien pleine le 26 janvier, pour la réunion d'information sur la démarche Éleveur et engagé qu'organisent la FNSEA et Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir.

Après une première réunion de présentation en septembre, il s'agit cette fois d'entrer un peu plus dans le vif du sujet.

Ainsi, Alexandra Dutay, chargée de projet à la FNSEA 28 et Pascal Trécul, le responsable de sa section bovine, en détaillent les tenants et aboutissants. La démarche se veut équitable, le prix de vente étant calculé en fonction du coût de production, éthique, avec la transparence dans le partenariat éleveur-distributeur et durable, par la valorisation du système herbager.

« Le but est de retrouver notre rémunération », relève Pascal Trécul.

Cette rémunération est basée sur les calculs de la Fédération nationale bovine (FNB) et se veut juste. De son côté, l'éleveur s'engage à participer aux réunions du groupe, à la promotion en magasin et à se former. Il doit respecter les exigences du cahier des charges — six mois minimum de pâturage, le moins d'OGM possible et ni OGM ni maïs ensilage les deux derniers mois — et placer des bêtes qui correspondent aux critères. Il doit également cotiser à l'un des syndicats en charge de l'animation de la démarche.

Depuis la première réunion, quelques distributeurs potentiels ont été prospectés. À ce jour, l'Intermarché de La Loupe, le centre Leclerc de Nogent-le-Rotrou et Métro, se sont montrés interessés. Pour le moment, il s'agirait de fournir environ soixante-dix bêtes par an…

À l'issue de cette présentation, les éleveurs présents ont été questionnés sur leur intérêt pour cette démarche : « Vous proposez mieux qu'un Label rouge… Je suis le premier à vouloir m'engager », a répondu l'un deux. Vite rejoint par une vingtaine d'autres…

Pour aller plus loin

Pour toute information sur la démarche Éleveur et engagé, contacter Alexandra Dutay, chargée de projets FNSEA CVL, au 07.64.35.81.09 ou à alexandra.dutay@agricvl.fr.

Les plus lus

Après une année de disette, les amateurs de moiss-batt-cross peuvent se donner rendez-vous à Amilly dimanche 19 septembre.
La Fête de l'agriculture aura bien lieu cette année
Cette fois c'est sûr, Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir a obtenu l'accord de la préfecture pour organiser sa fête, le 19 …
Cette année, Innov-agri revient du 7 au 9 septembre à Outarville (Loiret). L'édition 2018 (photo) avait accueilli 80 000 visiteurs.
Innov-Agri tiendra sa 26e édition du 7 au 9 septembre
La 26e édition du salon en plein air Innov-agri se tiendra à Outarville (Loiret) les 7, 8 et 9 septembre 2021.
Valérie Lacroute.
Valérie Lacroute : « La région portera une politique agricole francilienne ambitieuse »
Valérie Lacroute, vice-présidente en charge de l’Agriculture et l’Alimentation à la Région Île-de-France, répond à nos questions.
Les deux premières séances de chaque atelier des États généraux annuels de l’alimentation 2021 se dérouleront sur une plateforme virtuelle recréant le campus Xavier-Beulin.
L’Open Agrifood fait sa rentrée
En cette rentrée, l’association Open Agrifood propose un programme événementiel chargé avec notamment le retour des États…
Le 5 août, à Prouais. Un agriculteur pionnier, Thierry Maillier (à d.), un responsable régional qui y croit, Frédéric Chopart (au c.) et un agronome en soutien, Didier Renard (à g.), tout est réuni pour lancer la filière sorgho chez NatUp.
NatUp lance une filière sorgho pour le sud de son territoire
Le groupe coopératif NatUp a annoncé le lancement d'une filière sorgho, le 5 août à Prouais. Une opportunité pour les…
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), le 9 septembre 2021. Manon Moignier a pu démarrer son élevage de chèvres et sa ­production de glaces cet été.
À la rencontre de la Chèvre-rit de Manon
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), Manon Moignier s'est lancée dans l'élevage de chèvres avec transformation à la ferme. Elle…
Publicité