Aller au contenu principal

Aides
Gel des vignes 2021, aide aux assurés

Les viticulteurs assurés pour le gel et sinistrés à au moins 30 % en 2021 ont droit à une indemnité égale à 2,5 % du capital assuré. La demande est à faire avant le 6 mai.

Les assurés gel ne pouvaient pas avoir accès à l’indemnisation par le fonds des calamités. La FNSEA et les syndicats viticoles étaient intervenus pour que ceux qui ont fait l’effort de prendre une assurance puissent obtenir un appui.

Le dispositif d’aide complémentaire aux agriculteurs disposant d’une assurance climatique, qui ont été victimes du gel d’avril 2021 (plus de 30 % de pertes), est ouvert depuis le 25 mars, a annoncé le ministère de l’Agriculture. Les producteurs ont jusqu’au 6 mai à 14 heures pour déposer leur demande sur le site de FranceAgriMer. L’indemnisation pourra atteindre jusqu’à 2,5 % du capital assuré (ajustement à l’enveloppe de 63 millions d’euros) pour le raisin de cuve et de table, la betterave à sucre, le colza, le houblon, le lin et les semences de ces cultures. L’aide est une reconnaissance de « l’effort d’assurance ». Deux viticulteurs qui ont un capital assuré de 100 000 euros recevront chacun 2 500 euros, même si l’un a 31 % de perte et l’autre 65 % et des surfaces différentes.

FranceAgriMer demande de déclarer les autres aides mais seulement pour vérifier (cas très rares) que les aides cumulées ne dépassent pas 80 % de la perte. Ce calcul du pourcentage de perte n’est pas la perte réelle mais celle établie dans le contrat d’assurance et le constat de sinistre. Elle dépend du prix retenu pour déterminer le capital assuré et la cotisation.

La déclaration peut être réalisée en plusieurs étapes. Un mail adressé par gecri@franceagrimer.fr permet d’ouvrir à nouveau le dossier. Les contrats multirisques climatiques sont éligibles ainsi que les contrats monorisques grêle/tempête avec extension gel. C’est le taux de perte validé avec l’assureur qui est pris en compte pour la déclaration. Une attestation établie par l’assureur devra être jointe au dossier. Le contrôle des demandes déposées est réalisé par la DDT et FranceAgriMer.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité