Aller au contenu principal

Jérôme Richard et Johann Lauthier scrutent le pollen

Jérôme Richard et Johann Lauthier ont créé la start-up orléanaise Lify Air afin d'offrir une solution préventive aux personnes allergiques au pollen.

© Horizons Journal

Cofondateurs de la start-up Lify Air, Jérôme Richard et Johann Lauthier se sont associés en 2018 pour concevoir un système de prévention permettant aux personnes allergiques de faire face au risque pollinique. Après plusieurs mois de recherche et l'appui technique du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), les deux hommes, eux-mêmes allergiques, ont commercialisé un capteur mesurant en temps réel les pollens dans l'air.

L'envie d'entreprendre

À 56 ans, Jérôme Richard a toujours eu l'âme d'un entrepreneur. « J'ai créé ma première entreprise lorsque j'avais 22 ans, explique-t-il. Puis je n'ai jamais cessé d'entreprendre ». Après avoir créé et revendu plusieurs de ses sociétés, il a également géré quelques années le développement numérique d'Orléans métropole (Loiret). Ce premier pas dans le monde politique lui a permis d'être élu au sein de sa commune. Au fil de cette vie professionnelle enrichissante et mouvementée, il a notamment rencontré Johann Lauthier. C'est avec lui qu'il démarrera l'aventure Lify Air.

Des compétences complémentaires

De son côté, Johann Lauthier est ingénieur. Une fois son diplôme obtenu, il travaille de 2005 à 2014 dans des start-up sur des projets d'innovation et de recherche, principalement dans le domaine de la santé. Lui aussi a un pied en politique puisqu'il devient, de 2014 à 2020, directeur de cabinet du maire de Fleury-les-Aubrais (Loiret). « Comme je voulais garder un lien avec le secteur de l'innovation, j'ai commencé à investir dans certaines entreprises, détaille-t-il. C'est comme ça que j'ai connu Jérôme ». Partageant les mêmes valeurs et beaucoup de centres d'intérêt, les deux hommes finissent par devenir amis.

Un franc succès

C'est donc tout naturellement que Jérôme Richard parle de son projet de prévention pollinique à Johann Lauthier. « Ça me trottait dans la tête depuis des années, souligne-t-il. Étant moi-même allergique, je ne comprenais pas pourquoi j'avais une information pollinique de mauvaise qualité ». Également allergique, Johann Lauthier le suit sans hésiter dans ce projet. La start-up Lify Air est créée en 2018 et les premiers capteurs de pollen en temps réel arrivent au printemps 2020. Basée au Lab'O d'Orléans, l'entreprise emploie aujourd'hui neuf salariés. Plus de 200 capteurs sont désormais déployés sur l'ensemble du territoire.

Les deux hommes travaillent actuellement sur la conception d'un capteur de particules fines qui devrait permettre de mesurer la qualité de l'air.


En chiffres

Dans les années 70, seulement 3 à 7 % de la population était sujette aux allergies au pollen. Aujourd'hui, 30 % de la population est concernée. D'ici 2050, la moitié du globe sera allergique.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité