Aller au contenu principal

Caprin
La filière Trèfle du Perche soutenue par la Région

La Région Centre-Val de Loire a signé son soutien à la filière du fromage de chèvre le Trèfle du Perche dans sa quête d'une IGP*, le 6 décembre dernier à Frétigny (Eure-et-Loir).

En présence du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, la Région Centre-Val de Loire a signé un contrat de filière locale pour le fromage de chèvre Trèfle du Perche, le 6 décembre dernier à Frétigny (commune de Saintigny, en Eure-et-Loir) sur l'exploitation d'Olivia et Jérémy Derbecq, Capri Perche.

Quête d'une IGP

Porté par l'Association des fromagers caprins du Perche et Loir (AFCPL), le Trèfle du Perche est un fromage de chèvre fermier au lait cru, cendré, en forme de trèfle à quatre feuilles. Or, depuis plus de vingt ans, l'association travaille à obtenir une IGP* : « Il y a urgence, pointe le président de l'AFCPL, Bruno Pelletier, parce que, même si nous les avons protégés, l'on risque de perdre le nom et le moule, il y a des industriels qui les convoitent ».

Aujourd'hui, onze producteurs fermiers produisent ce fromage et quatre vont les rejoindre. Ils travaillent selon un cahier des charges strict pour bloquer le secteur de l'industrie. Depuis 2005, la production du Trèfle du Perche a augmenté régulièrement, passant de 3 à plus de 41 tonnes aujourd'hui.

Être là dans trente ans

Pour obtenir l'IGP auprès de l'Institut national de l'origine et de la qualité (Inao), le Trèfle du Perche doit surtout gagner en notoriété et accroître son volume de vente. « Nous nous battons pour que l'on parle du Trèfle et non de fromage de chèvre », pointe Bruno Pelletier. La filière s'engage à développer la communication, à vendre bien au-delà de ses frontières et à améliorer sa résilience pour faire en sorte d'être toujours là dans trente ans.


*Indication géographique protégée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Début janvier, à Saint-Romain-sur-Cher. Durant six semaines, huit personnes ont été formées à la taille de la vigne grâce à une formation organisée par le lycée viticole d'Amboise et financée par Pôle emploi.
La main-d’œuvre de demain se forme à la taille des vignes
Une formation de six semaines à la taille des vignes a eu lieu en Loir-et-Cher du 7 novembre au 6 janvier. Huit personnes en…
À Prunay-sur-Essonne, mercredi 11 janvier. Une soixantaine d'agriculteurs sont venus à la visite proposée par la SN Gâtichanvre.
SN Gâtichanvre : après les promesses, le temps des actes
Alors que les nouvelles machines de l'usine sont arrivées sur site, Gâtichanvre a organisé une visite avec les producteurs et…
Les panneaux photovoltaïques sont installés sur un bâtiment de 1	000 m².
Photovoltaïque : Éric Delorme dresse un premier bilan après deux ans d'exploitation
L'installation de panneaux photovoltaïques continue de séduire les exploitations agricoles, particulièrement avec l'explosion des…
Protéines végétales : l'entreprise Intact s'implante à Baule
Lundi 16 janvier, l'entreprise Intact a présenté à la presse son projet d'implantation à Baule (Loiret). Cette rencontre s’est…
Le 13 décembre, à Orléans (Loiret). Le président du groupe Axéréal, Jean-François Loiseau, s'est félicité des bonnes performances de la campagne 2021-2022.
Exercice 2021-2022 : le groupe Axéréal atteint ses objectifs
Le groupe coopératif Axéréal a tenu son assemblée générale le 13 décembre à Orléans (Loiret) et a annoncé des résultats à la …
À Yèvre-le-Châtel, les époux Douillet vous attendent dans leur boutique Yèvre miel.
Une année record pour Yèvre miel
Installé depuis 2006, d’abord à Engenville puis à Yèvre-le-Châtel (Loiret), Nicolas Douillet possède près de 600 ruches. Il…
Publicité