Aller au contenu principal

Bilan de la saison des cornichons

Depuis quelques années déjà, la filière du cornichon a refait surface en Loir-et-Cher, offrant la possibilité à des producteurs de se diversifier. Zoom sur la saison de cornichon 2022.

La culture de cornichons a refait son apparition en Loir-et-Cher avec le retour d’une filière il y a quelques années. C’est pour cela qu’en 2018, Denis Billault a décidé de se diversifier et de mettre en place une culture de cornichons. Toutefois, comme il l’explique : « Ma culture de cornichons peut s’arrêter du jour au lendemain. Si demain je n’ai plus de main-d’œuvre, je n’en ferais plus ». En effet, ces cultures sont soumises à un besoin en main-d’œuvre important.

L’exploitation de Denis Billault compte cette année 27 000 pieds mais cela varie « en fonction du nombre de saisonniers que j’ai pour la récolte », précise l’agriculteur. Chaque saisonnier possède ses propres rangs de cornichon pour toute la saison de récolte.

Cette année, ce sont 15 personnes qui travaillent à la récolte des cornichons chez Denis Billault. « Cette année, ça pousse bien mais je n’ai pas suffisamment de main-d’œuvre et on est obligé d’arracher des pieds tellement ça pousse trop vite » précise l’agriculteur. En effet, en période de canicule, les cueillettes l’après-midi sont proscrites. Malgré ces événements de fortes chaleurs, la récolte « se passe pour l’instant dans le bon sens ».

« Aux alentours de 25 tonnes récoltées »

Le département compte neuf producteurs de cornichons. Ce sont des contrats annuels qui sont signés avec Reitzel.

« L’avantage que l’on a avec les cornichons et Reitzel c’est que l’on définit des prix fixes. Donc c’est beaucoup plus facile pour gérer économiquement », précise Denis Billault. Habituellement, ce sont 15 à 20 tonnes de cornichons qui sont récoltées. Toutefois « cette année, je pense que nous serons aux alentours de 25 tonnes, ce qui prouve que pour l’instant tout va bien », précise le producteur. La météo de cette année pour ce type de culture « est meilleur que celui de l'année dernière, on ne va pas se mentir » souligne l'agriculteur qui reste cependant prudent à ce sujet.

Culture de cornichons sous tunnel

Des nouveautés sont également en préparation du côté de la culture de cornichons. « Nous avons semé des cornichons sous tunnels pour essayer d’allonger la durée de récolte, mais pour l’instant c’est un simple test », explique Denis Billaut. L’intérêt pour l’exploitant serait de pouvoir continuer à récolter des cornichons jusqu’en septembre avec des quantités de récolte beaucoup plus élevées. Cette année, les cornichons ont été semés fin juin alors que l’année d’avant, ils avaient été semés « autour du 14 juillet. Mais c’était une année mitigée pour la culture de cornichons, il faut le rappeler ».

Dans tous les cas, « la saison peut être belle c’est certain, mais la météo et ces fortes chaleurs n’aident pas pour les récoltes. Finalement cette année ce qui nous fait défaut c’est la main-d’œuvre », conclut-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité