Aller au contenu principal

Maraîchage
La saison des asperges démarre chez Denis Billault

La récolte des asperges a démarré en Loir-et-Cher. L'occasion de rencontrer Denis Billault, producteur d'asperges vertes et blanches à Ouchamps.      

Denis Billault est installé depuis 2007 à Ouchamps. Sa production maraîchère principale est l'asperge. Il exploite au total 28 hectares en agriculture conventionnelle, dont 7 hectares d'asperges, 1,5 hectare de cornichons et 20 ares de courgettes. La moitié de sa production d'asperges se fait sous tunnel, le reste en plein champ.

Actuellement, la saison des asperges débute.

« La production a démarré un peu mais le froid a stoppé la pousse, même sous les tunnels. Le 7 avril, nous n'avons pas ramassé. Le gel impactera 3-4 % de ma production selon moi, explique Denis Billault. Cela va plutôt décaler la pousse. Le gel est arrivé en tout début de ramassage. Le risque est que tout démarre d'un coup. Et avec un volume trop important, les prix risquent de diminuer à ce moment-là ».

Asperges
Les asperges blanches poussent sous bâches et sont récoltées tous les deux jours pour augmenter le rendement horaire lors de la récolte.

Les asperges vertes représentent 90 % de la production de Denis Billault. Elles sont récoltées et vendues principalement à ­Axéréal (calibrées et en vrac) sous la marque Asperges de Chambord, à quelques magasins de producteurs, à des petites épiceries et à quelques grandes surfaces.

« L'asperge verte est assez facile à ramasser, contrairement à l'asperge blanche. Le gros de la pousse se fait du 25 avril au 10 mai », précise le producteur qui en récolte en moyenne 20 tonnes chaque année. Les asperges sont livrées tous les jours, voire tous les deux jours.

Les asperges vertes sont aussi plantées en plein champ. Lorsque la récolte de l'asperge blanche s'arrête, celle de la verte en plein champ démarre.

Asperges
L'ensemble de l'aspergeraie est ­irrigué en goutte-à-goutte.

« Je n'ai pas les terrains pour faire de l'asperge blanche en grande quantité, souligne-t-il. Les asperges blanches poussent sous bâche et sont ramassées tous les deux jours pour augmenter le rendement horaire ». L’exploitant en produit une tonne chaque année.

Les asperges blanches sont vendues en direct ou à des magasins de producteurs. Le producteur assure lui-même les livraisons dans les magasins à proximité.

Denis Billault produit aussi une variété d'asperges pourpres sur 50 ares. Elles sont vendues pour la restauration.

Côté production, tout est irrigué avec un dispositif goutte-à-goutte.

Asperges
Si l'asperge verte est sa production principale, le maraîcher produit aussi 50 ares d'asperges pourpres.

« Le goutte-à-goutte a pour avantage d'arroser le rang. Ce sytème est plus technique et nécessite un suivi plus pointu, mais c'est plus économique. Sous serre, on économise 40 % d'eau. C'est aussi moins de désherbage et moins de pression maladies. Les asperges sont résistantes au sec mais moins à l'excès d'eau », explique Denis Billault.

À terme, son objectif est de produire à 80 % sous tunnel. Pour ramasser les asperges, le producteur emploie dix saisonniers. Dans ses projets, le producteur prévoit d'essayer de produire un peu de pommes de terre nouvelles et de carottes.

Du côté de la conjoncture, Denis Billault dit n'avoir « pas trop ressenti l'impact de la Covid-19. Les gens attendent ce légume de saison. Je n'en ai jamais livré autant aux petites épiceries ».

Zoom sur la production de l'asperge verte, avec la chambre d'Agriculture de Loir-et-Cher

Les plus lus

Le cressiculteur essonnien Mikaël Morizot chez Top chef le 5 mai
Le cressiculteur Mikaël Morizot a participé à l'émission Top chef. L'émission sera diffusée mercredi 5 mai à 23 h 15 sur M6. L'…
Asperges : la fraîcheur fait la qualité
Charles Lemarié a repris en 2014 la production d’asperges initiée par son père sur l’exploitation de polyculture, en parallèle de…
JA 77 : un groupe communication qui fourmille d'idées
Depuis un an, un groupe communication s’est constitué au sein de JA 77. Très actif sur les réseaux sociaux, ce groupe souhaite…
Alain Denizet publie sur la disparition de l'abbé Delarue
L'historien Alain Denizet publie Le Roman vrai du curé de Châtenay 1871-1914, et revient sur un fait divers qui a défrayé la…
Benjamin Challes, un éleveur bien dans ses baskets
Les élus du Pays de Dreux (Eure-et-Loir) ont visité, le 8 avril, l'exploitation de Benjamin Challes, qui produit des volailles…
La saison va bientôt démarrer à la Fraiseraie de Sours
La fraiseraie de la Ferme du château, à Sours (Eure-et-Loire), dispose désormais de trois serres pour produire ses fraises, qui…
Publicité