Aller au contenu principal

Droit
La servitude naturelle d’écoulement des eaux

L’écoulement des eaux d’une parcelle à une autre peut engendrer des difficultés quand les propriétaires des deux terrains sont différents. Le Code civil est très précis en la matière. Le terrain du bas doit recevoir les eaux de celui situé au-dessus. Précisions.

La servitude d'écoulement des eaux n'existe que pour les eaux naturelles (pluie&). Elle n'existe pas pour les eaux polluées (eaux ménagères, purin&).
La servitude d'écoulement des eaux n'existe que pour les eaux naturelles (pluie...). Elle n'existe pas pour les eaux polluées (eaux ménagères, purin...).
© Illustration - archives

Les fonds inférieurs (les terres situées en contrebas) reçoivent les eaux provenant des parcelles situées plus haut. Cela concerne aussi bien les eaux pluviales que les eaux de source, ou encore celles résultant de la fonte des neiges…

Le Code civil confirme en la matière que le propriétaire du bas ne peut pas élever de digue ni de mur qui empêche cet écoulement. S’il construisait un mur, il pourrait être contraint de le démolir à ses frais. Mais rien ne lui interdit de réaliser des travaux ou des aménagements pour réduire les inconvénients de la servitude, sans pouvoir exiger une participation financière de son voisin. Il s’agit de travaux de canalisation, pour éviter par exemple qu’une maison ne soit envahie par les eaux pluviales du voisin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Bertrand Petit, président de la FNSEA 28.
« S’engager ensemble en 2022 »
Le président de la FNSEA 28 et le président de la FNSEA CVL présentent leurs vœux pour cette nouvelle année.
Le 9 décembre, à Orléans (Loiret). Le président du groupe Axéréal, Jean-François Loiseau (à d.), et son directeur général, Paul-Yves L'Anthoën, sont revenus sur un exercice 2020-2021 compliqué.
Une campagne 2020-2021 atypique pour le groupe Axéréal
Le groupe coopératif Axéréal s'est réuni en assemblée générale le 9 décembre à Orléans (Loiret). Retour sur un exercice 2020-2021…
Florent Leprêtre, président de la FNSEA CVL.
Les vœux des présidents
Florent Leprêtre, président de la FNSEA Centre-Val de Loire, présente ses vœux en cette nouvelle année 2022. Tout comme Didier…
« 2022 : dans l’espoir du retour au bon sens paysan »
Damien Greffin, président de la FRSEA Île-de-France, Christophe Hillairet, président de la chambre d’Agriculture de région Île-de…
Vincent Michelet, agriculteur dans le Vendômois, est membre du bureau d'Axéréal.
Tour d'actualité d'Axéréal
Le groupe coopératif Axéréal a tenu son assemblée générale le 9 décembre. Vincent Michelet, président de la section Grand-Ouest…
Agriculteur en bout de champ.
Recensement agricole de 2020 : premiers résultats pour l’Île-de-France
Les premiers résultats du recensement 2020 sont publiés. L’Île-de-France compte 4 425 exploitations agricoles dont la SAU moyenne…
Publicité