Aller au contenu principal

Le Conseil professionnel de bassin est né

Cette année, l’édition 2019 du Sival aura été marquée par la filière viticole. Le 15 janvier, l’interprofession et les chambres d’Agriculture du Centre-Val de Loire et des Pays de la Loire ont signé la création d’un Conseil professionnel de bassin.

© Doriane Mantez

L’Interprofession des vins du Val de Loire, Interloire, a réuni le premier Conseil professionnel de bassin, mardi 15 janvier au Sival à Angers (Maine-et-Loire). « Un mode de gouvernance innovant et ambitieux pour porter le plan filière 2030, basé sur une collaboration renforcée avec les chambres d’Agriculture ». Ce sont les mots d’ouverture de la convention signée par Jean-Martin Dutour, président d’InterLoire, Dominique Girault et Henry Fremont, représentants de la Chambre régionale Centre-Val de Loire.
Composé de vingt membres - venant à la fois d’organisations viticoles syndicales, de la recherche, de la gestion des appellations et des chambres régionales -, ce Conseil professionnel de bassin a pour objectif de valoriser au mieux les compétences complémentaires : une connaissance indispensable de l’amont de la filière et des entreprises pour les chambres d’Agriculture, celle des marchés pour l’interprofession. « Cette convention est unique en France. Elle renforce notre collaboration avec Interloire afin d’être mieux armé pour répondre aux enjeux tels que l’adaptation aux changements climatiques et à la transition écologique », précisent Dominique Girault et Henry Fremont.

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité