Aller au contenu principal

Le groupe Issipa se tourne vers de nouvelles filières

Le groupe de négoces familial Issipa cherche à augmenter son champ d’action dans le bassin nord-loirétain en développant de nouvelles filières comme la lentille, la moutarde ou encore le lin fibre.

© Horizons / illustration

Présent en Picardie, dans le Grand-Est, en Seine-et-Marne, en Essonne et dans le Loiret, grâce à ses quatre négoces agricoles, le groupe Issipa rayonne au travers d’une vingtaine de départements. Implanté depuis environ trois ans à Malesherbes, via son commerce Traitaphyt, l’entreprise à capitaux 100 % familiaux cherche aujourd’hui à diversifier son offre en proposant aux agriculteurs du secteur de développer de nouvelles filières telles que la lentille, la moutarde condiment et le lin fibre.

À la recherche de 1 000 ha de lentille

Repris en 2000 par Olivier Bidaut, Issipa collecte environ 120 000 tonnes de céréales, oléagineux et protéagineux par an. Depuis près de trois ans, avec le rachat du magasin Traitaphyt, l’entreprise développe de nouvelles filières dans le nord du Loiret, notamment celle de la lentille. « Pour la récolte 2024, nous voulons proposer aux agriculteurs du Malesherbois une diversification en lentille, précise Pierre-Olivier Lenoir, responsable de collecte chez Issipa. Nous avons d’ores et déjà passé des contrats avec certains de nos clients et des exploitants. Il y a une forte demande ». En 2023, avec la collaboration de 80 agriculteurs, 300 hectares de lentilles ont été produits par le groupe. Pour répondre à cette demande « grandissante », Issipa recherche 1 000 hectares supplémentaires pour sa prochaine récolte.

De la moutarde dans le Malesherbois

Récemment, Issipa a été accepté dans une association pour pouvoir produire de la moutarde condiment. Le groupe cherche désormais 300 hectares de production pour la récolte 2024 « et certainement 500 hectares de plus pour 2025 », selon Pierre-Olivier Lenoir.

Que ce soit pour la production de moutarde ou de lentille, l’entreprise prospecte afin de recruter des agriculteurs dans un rayon de 70 kilomètres autour de Malesherbes. « Nous souhaitons nous tourner vers des marchés locaux et de qualité, avec une traçabilité fiable, détaille le responsable de collecte. Nous voulons accompagner les agriculteurs qui s’engagent avec nous, du semis jusqu'à la collecte, car ces agriculteurs innovants ont besoin d'être accompagnés afin de leur donner toutes les clés de la réussite ».

Création d'une filière lin fibre au nord du Loiret

Issipa veut également créer une filière lin fibre dans le secteur entre Étampes et Malesherbes. « Ce bassin nord-Loiret nous intéresse particulièrement, car il s’agit d’un territoire adapté à ce type de culture », explique Pierre-Olivier Lenoir. Le groupe recherche aujourd’hui plusieurs centaines d’hectares dans un rayon de quarante kilomètres autour d’Étampes. Leurs conditions : que les terres soient plutôt limoneuses et que les agriculteurs intéressés puissent irriguer et stocker les ballots de fibre de lin. « Nous avons identifié un véritable potentiel dans ce secteur pour produire du lin fibre, annonce le responsable de collecte. Si nous arrivons à faire naître cette filière, elle représentera une vraie chance pour les agriculteurs, car il s’agit d’une culture très rémunératrice ».

Enfin, Issipa aimerait encore accroître son panel de filières, grâce aussi aux blés améliorants et aux pois verts destinés à l’oisellerie. « Certaines de ces alternatives sont dites bas intrants, rappelle Pierre-Olivier Lenoir, incluant également la lentille, la moutarde et le lin. Elles sont donc éligibles aux éco-régimes de la Pac ». Un paramètre non négligeable, selon le groupe, pour la pérennité des exploitations.

+ d'infos :

Contacter Traitaphyt au 02.38.34.48.20 ou à traitaphyt@­traitaphyt.fr. Le négoce est situé au 63 avenue du ­Général-Patton 45330 Le Malesherbois.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
Mercredi 15 mai, à Janville-en-Beauce. En présence du président et du directeur général de Cristal Union, Olivier de Bohan et Xavier Astolfi (au c.), le président de la section Pithiviers-Toury, Olivier Duguet (à g.), a ouvert son assemblée générale par l'annonce d'un prix record pour les betteraves.
Betteraves : Cristal Union annonce un prix record
La section Pithiviers-Toury de la coopérative Cristal Union a tenu son assemblée générale annuelle le 15 mai à Janville-en-…
Vendredi 17 mai, à Dangeau. Le jeune éleveur Victor Forge (à g.) a expliqué les difficultés de désherbage de sa nouvelle parcelle de lavande, travail manuel requis.
Le comice de Dangeau est lancé
Quel lien y a-t-il entre une entreprise spécialisée dans la production de godets pour l'agricole et le BTP, les établissements…
D'anciennes variétés de blé de nouveau au goût du jour
Damien Foussereau, céréalier à Authon, a décidé de se lancer dans la meunerie et de cultiver des variétés de blé anciennes. Une…
Jeudi 6 juin, à Illiers-Combray. Le robot Orio de Naïo technologies désherbinant du maïs a été l'un des centres d'intérêt des adhérents de la Scael lors de cet Agricampus.
Un AgriCampus ensoleillé pour les adhérents de la Scael
Le groupe coopératif Scael a organisé son traditionnel Agricampus jeudi 6 juin, sur une plateforme à Illiers-Combray. Plus…
Publicité