Aller au contenu principal

Le Loiret retrouve sa place au Salon de l'agriculture

Après plusieurs éditions passées sans journée inaugurale, le Loiret est revenu cette année au Salon international de l'agriculture grâce à l'organisation d'un après-midi dédié animé par la chambre d'Agriculture départementale.

Mercredi 28 février, après plusieurs années d'absence, le Loiret a retrouvé ses marques au Salon international de l'agriculture (Sia) grâce à un après-midi dédié organisé par la chambre d'Agriculture départementale.

Producteurs et éleveurs se font rares

Ces dernières années, les producteurs loirétains ont petit à petit déserté le Sia, en raison notamment du coût que représente la location d'un stand lors d'un tel événement. Dans cette immense vitrine de l'agriculture, seuls quelques irréductibles résistent encore et toujours pour représenter leur exploitation et leurs produits made in Loiret. Au pavillon 7, dans le hall des Produits et saveurs de France, la Brasserie des Merveilles était l'unique établissement loirétain ayant son propre stand, non loin de la boutique C du Centre, présentant quelques produits du département.

Du côté des concours animaliers, les bêtes loirétaines sont elles aussi difficiles à trouver. Pour cette 60e édition du Salon, deux éleveurs bovins et un éleveur ovin ont fait le déplacement. Un âne de Provence, un poney français de selle ainsi que deux chiens originaires du département étaient eux aussi de la partie.

Lors des dernières éditions de l'événement agricole, le Loiret était le seul département de la région Centre-Val de Loire à ne pas avoir de journée dédiée. Pour y remédier, la chambre d'Agriculture du Loiret a tenu à revenir cette année, en organisant une demi-journée autour de sa nouvelle opération Pour quoi ça pousse ?.

Dix conférences à venir

Lancée dans le cadre du Projet alimentaire et territorial (PAT) Mangeons Loiret, en collaboration avec le conseil départemental, Pour quoi ça pousse ? veut devenir une plateforme de rencontre entre citoyens et agriculteurs. Ces temps d'échanges auront lieu après le visionnage de vidéos réalisées dans 22 exploitations loirétaines proposant des productions emblématiques du territoire. Dix conférences gratuites sont d'ores et déjà prévues jusqu’en juin à destination des Loirétains (lire encadré ci-dessous). La première aura lieu ce samedi 9 mars, à 10 heures, dans la salle polyvalente de Chaussy. Elle se poursuivra par une visite de la société Les 3 Laboureurs. Puis, de septembre à décembre, les vidéos seront diffusées auprès des scolaires.

Valoriser les productions loirétaines

Pour ce qui est du Sia, la chambre d'Agriculture du Loiret a décidé de mettre en avant les productions des entreprises agricoles ayant participé au tournage des vidéos Pour quoi ça pousse ?. Tout l'après-midi, sur le stand régional, les visiteurs pouvaient déguster des pommes loirétaines ainsi que de la barbe à papa issue du sucre des usines Cristal Union. Des oignons, des pommes de terre, des betteraves rouges, des lentilles, des haricots et de la farine leur étaient également distribués. Pour Davy Masson, responsable du service communication de la chambre d'Agriculture du Loiret, ce temps fort exclusivement loirétain n'est que le premier d'une nouvelle série : « Il faut que le Loiret se retrouve au Sia, l'événement le plus important pour l’agriculture en France ».

 

Conférences Pour quoi ça pousse ?

Voici la liste des conférences Pour quoi ça pousse ? (des visites gratuites d’entreprises agricoles seront proposées après certaines d'entre elles) :

  • ce samedi 9 mars, à 10 heures, dans la salle polyvalente de Chaussy, suivie de la visite des 3 Laboureurs.
  • mardi 19 mars à 20 heures dans la salle Anne-de-Beaujeu de Gien ;
  • samedi 30 mars à 10 heures à la coopérative de Puiseaux, suivie d’une visite de l'usine ;
  • mardi 16 avril à 20 heures dans la salle des fêtes de Pithiviers (place Chantoiseau) ;
  • jeudi 16 mai à 20 heures dans la salle de l’Abbaye de Ferrières-en-Gâtinais ;
  • mardi 21 mai à 18 h 30 au cinéma Dunois de Beaugency ;
  • mardi 28 mai à 20 heures au cinéma Le Vox à Château-Renard.

Palmarès loirétain du Concours général agricole

À 17 mois, Topaze était la plus vieille des cinq vaches de sa catégorie. Elle pèse 440 kg.

Bien que peu nombreux, les producteurs et éleveurs du Loiret ont su tirer leur épingle du jeu en remportant quelques médailles au Concours général agricole.

Pour les vins, trois Coteaux du Giennois ont été récompensés : le rouge millésime 2022 de la SCEA Poupat et fils a obtenu la médaille d'argent ; le blanc millésime 2023 de la SCEA Poupat et fils a obtenu la médaille de bronze ; le blanc millésime 2023 du Clos des Cortillaux a obtenu la médaille d'argent.

Pour la bière, seule la bière Lièvre de mars à la fleur d'hibiscus de la Brasserie des Merveilles a obtenu la médaille de bronze.

Pour les animaux, la vache de race blanc-bleu élevée à l'EARL de la Cotterie et prénommée Topaze est arrivée à la 2e place (sur cinq) dans la catégorie Génisses de 15 à 20 mois.

Chez les équidés, le poney français de selle Chalimarwyn d'Yvre pâturant à Bray-Saint-Aignan est arrivé 3e au Trophée national des chevaux et poneys de races reconnues, catégorie Multi-race. Cette ponette a raflé la première place durant deux des trois épreuves du concours : la maniabilité en main et le saut.

Au total, en région Centre-Val de Loire 44 médailles ont été remises à des produits régionaux : 17 d'or, 17 d'argent et 10 de bronze. Pour les vins, le Val de Loire et le Centre ont obtenu 403 médailles : 159 d'or, 168 d'argent et 76 de bronze.

Voir aussi JA Centre-Val de Loire au Sia

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Philippe Girardot.
« Entretien des jachères en Seine-et-Marne : une seule et même date d’interdiction pour tout le département, du 10 mai au 1er juillet »
Le président de la commission faune sauvage de la FDSEA 77, Philippe Girardot, explique l'harmonisation les dates d’…
Marc Langé quitte la présidence de l'AIEL.
Irrigants : « J'ai annoncé que je me retirais de la présidence de l'AIEL »
L'assemblée générale de l'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) s'est déroulée le 25 mars à Chartres. Le point…
À La Boissière-École (Yvelines), le 14 mars. La responsable d'élevage de la Ferme de la Tremblaye, Bérénice Giot, a largement participé à la conception des nouveaux bâtiments de l'atelier bovin.
Ferme de la Tremblaye : une révolution opérée grâce aux nouveaux bâtiments
Au confins de l'Eure-et-Loir et des Yvelines, la Ferme de la Tremblaye a déménagé tout son cheptel bovins dans des bâtiments…
À Chaingy (Loiret), jeudi 14 mars. La FNSEA 45 a organisé une rencontre
pour mettre à l'honneur la filière orge brassicole.
Du grain d'orge à la bière, les coulisses d'une réalité agricole
À l'occasion de la Saint-Patrick, la FNSEA du Loiret a mis en lumière la filière orge brassicole. Rendez-vous était donné à la…
[VIDÉO] Arnaud Rousseau réagit après le congrès FNSEA
À l'issue des trois jours de congrès qui se sont achevés par un discours du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, jeudi 28…
« Betteraves 2024 : des semis sous pression »
Jean-Philippe Garnot, président de la CGB* Île-de-France, alerte sur l'absence de solutions face à la jaunisse virale de la…
Publicité