Aller au contenu principal

Le prix des loyers de fermage en hausse de 3,55 % en 2022

Le nouvel indice des fermages permettant d’actualiser le prix des loyers de fermage augmente de 3,55 %. L'indice détermine le prix des fermages pour le loyer des terres nues et des bâtiments d'exploitation.

L'indice national des fermages s'établit pour 2022 à 110,26.
L'indice national des fermages s'établit pour 2022 à 110,26.
© L.G.-D. - Horizons / illustration

Selon l’arrêté ministériel du 13 juillet 2022, publié au Journal officiel le 16 juillet, l'indice national des fermages s'établit pour 2022 à 110,26. Ainsi, la variation de l'indice national des fermages 2022 par rapport à l'année 2021 est en augmentation de 3,55 %. Cet indice est utilisé pour l'actualisation annuelle du prix des fermages pour le loyer des terres nues et des bâtiments d'exploitation.

L'indice national des fermages et de ses composantes repose sur deux facteurs. D'abord l’inflation (mesurée à partir de l’indice de prix du Produit intérieur brut) pour garantir la valeur réelle des fermages aux propriétaires. Ainsi, l'indice du prix du PIB retenu pour 2022 est de 113,89. Le second facteur repose sur l'évolution des résultats économiques des exploitations pour tenir compte de la situation des fermiers. En 2022, l'indice du revenu brut d'entreprise agricole national à l'hectare retenu est de 107,89.

L'évolution des fermages pour 2022 correspond donc à la moyenne pondérée (40 % - 60 %) des évolutions de ces deux facteurs entre 2020 et 2021.

Pour rappel l’indice des fermages pour 2021 est de 106,48, soit une variation de + 1,09 % par rapport à l’année précédente.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité