Aller au contenu principal

Pommes de terre
Le Rafale d'AVR : « un broyeur de fanes simple et efficace »

AVR, le spécialiste belge des outils destinés à la culture des pommes de terre, propose dans son catalogue le Rafale, un broyeur de fanes qui coche toutes les bonnes cases.

«Rien ne ressemble plus à un broyeur qu'un autre broyeur. Ce qui compte c'est la façon de s'en servir », relève Gérald Beauvillier. Exploitant à Fresnay-l'Évêque (Eure-et-Loir), il cultive des pommes de terre depuis la reprise de cette culture en Beauce au mitan des années 90. Il en plante sur 60 hectares pour son compte et en travaille une quarantaine d'autres chez des voisins.

Historiquement avec AVR

Mais si les broyeurs se ressemblent, c'est celui d'AVR qu'il a choisi et il sait parfaitement pourquoi : « Nous travaillons avec AVR de façon historique. Je possède une souleveuse, une arracheuse, une butteuse à disques et un défaneur de la marque. C'est même le deuxième, et j'en suis très satisfait. J'aime bien la boutique belge et je connais bien les patrons », précise-t-il.

Mais ce qui fait pencher la balance, « c'est que contrairement à d'autres marques, AVR utilise des roulements et des courroies standard, il est donc facile de trouver des pièces même chez un concessionnaire qui ne distribue pas la marque. En termes de travail, le broyeur AVR est bien coté, on en voit beaucoup chez les entrepreneurs en défanage. Il est solide, simple, facile d'entretien. La seule chose qu'il faut prévoir, c'est d'avoir un jeu de lames en stock ».

Autre argument de poids pour Gérald Beauvillier : « C'est la reprise de la carte AVR par Ghestem Agri. Avant, c'était un peu compliqué d'avoir un vrai concessionnaire local. La reprise par Ghestem a fait beaucoup de bien. À mon sens, il faut faire travailler tout le monde dans la patate au niveau local, ne serait-ce que pour avoir du SAV ».

Pour en savoir un peu plus sur les caractéristiques du Rafale, nous avons rencontré Adrien Crosnier, responsable des achats chez Ghestem Agri. « L'efficacité d'un broyeur est liée aux fléaux. Chez AVR, leur forme crée de l'aspiration qui relève les fanes pour les broyer. Le Rafale est le meilleur outil du marché par sa qualité de coupe et son système d'aspiration », précise-t-il.

Pas de verdissement

L'outil est également doté d'un doublage intérieur en caoutchouc pour que les fanes et les débris humides ne restent pas sur les lames. Il dispose également de grosses roues basse pression à l'arrière qui sont destinées à refermer les éventuelles fissures qui auraient pu s'ouvrir sur la butte, afin d'éviter de voir verdir les pommes de terre. Enfin, le Rafale peut être positionné simplement à l'arrière ou devant le tracteur. Il coche donc bien toutes les cases…


Cet article fait partie d'un dossier Pommes de terre

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Philippe Girardot.
« Entretien des jachères en Seine-et-Marne : une seule et même date d’interdiction pour tout le département, du 10 mai au 1er juillet »
Le président de la commission faune sauvage de la FDSEA 77, Philippe Girardot, explique l'harmonisation les dates d’…
Marc Langé quitte la présidence de l'AIEL.
Irrigants : « J'ai annoncé que je me retirais de la présidence de l'AIEL »
L'assemblée générale de l'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) s'est déroulée le 25 mars à Chartres. Le point…
À La Boissière-École (Yvelines), le 14 mars. La responsable d'élevage de la Ferme de la Tremblaye, Bérénice Giot, a largement participé à la conception des nouveaux bâtiments de l'atelier bovin.
Ferme de la Tremblaye : une révolution opérée grâce aux nouveaux bâtiments
Au confins de l'Eure-et-Loir et des Yvelines, la Ferme de la Tremblaye a déménagé tout son cheptel bovins dans des bâtiments…
À Chaingy (Loiret), jeudi 14 mars. La FNSEA 45 a organisé une rencontre
pour mettre à l'honneur la filière orge brassicole.
Du grain d'orge à la bière, les coulisses d'une réalité agricole
À l'occasion de la Saint-Patrick, la FNSEA du Loiret a mis en lumière la filière orge brassicole. Rendez-vous était donné à la…
[VIDÉO] Arnaud Rousseau réagit après le congrès FNSEA
À l'issue des trois jours de congrès qui se sont achevés par un discours du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, jeudi 28…
« Betteraves 2024 : des semis sous pression »
Jean-Philippe Garnot, président de la CGB* Île-de-France, alerte sur l'absence de solutions face à la jaunisse virale de la…
Publicité