Aller au contenu principal

Les prélèvements d’eau restreints

La situation hydrologique des cours d’eau se dégradant sur l’ensemble du Loir-et-Cher, la préfecture a édicté des restrictions.

Du fait de la faible pluviométrie en juillet, la situation hydrologique sur l’ensemble du département s’est dégradée.

En effet, il a été constaté : le franchissement du seuil d’alerte pour les bassins versants de la Braye et de la Brenne ; le franchissement du seuil d’alerte renforcée pour les bassins versants du Loir, de la Cisse, du Cher et des affluents du Cher  ; le franchissement du seuil de crise pour les bassins versants du Beuvron et de la Masse et des affluents de la Loire.

Le 28 juillet dernier, la préfecture a donc pris les mesures suivantes :

- Sur les bassins versants de la Braye et de la Brenne, les irrigants doivent réduire de 20 % le volume hebdomadaire autorisé ; le remplissage de plans d’eau et les manœuvres d’ouvrages susceptibles d’influencer le débit sont interdits ; l’arrosage des pelouses et jardins est interdit de 8 heures à 20 heures.

- Sur les bassins versants du Loir, de la Cisse, du Cher et des affluents du Cher, les irrigants doivent réduire de 50 % le volume hebdomadaire autorisé ; le remplissage de plans d’eau et les manœuvres d’ouvrages susceptibles d’influencer le débit sont interdits  ; l’arrosage des pelouses et jardins ainsi que le remplissage des piscines sont interdits ; l’arrosage des potagers est interdit de 8 heures à 20 heures.

- Sur les bassins versants du Beuvron et de la Masse et des affluents de la Loire, l’interdiction d’irriguer est totale ; le remplissage de plans d’eau et les manœuvres d’ouvrages susceptibles d’influencer le débit sont interdits ; l’arrosage des pelouses et jardins est interdit ; l’arrosage des potagers est interdit de 8 heures à 20 heures ; le remplissage des piscines est interdit.

Pour l’usage agricole, des dérogations peuvent être demandées auprès de la Direction départementale des Territoires pour les cultures précisées dans l’arrêté préfectoral. En cas de déficit pluviométrique persistant, des restrictions plus importantes des usages de l’eau pourront être mises en œuvre.

Sur l’ensemble du département, compte tenu des faibles précipitations prévues pour les semaines à venir et afin de limiter le risque de sécheresse prolongée (situation des étés 2017, 2018 et 2019), les services de l’État incitent chacun à être vigilant en ce qui concerne sa consommation d’eau (remplissage des piscines, lavage des voitures, arrosage des jardins et des cultures, etc.).

La profession avait échangé le 27 juillet avec le préfet sur la question de l’eau. Vincent Michelet, membre du bureau de la chambre d’Agriculture, chargé de la question de l’eau en vallée du Loir, avait insisté sur l’importance de maintenir les barrages sur le Loir.

« Le Loir coule en hiver et a un faible débit en été. Or nous avons besoin d’eau pour l’agriculture et l’alimentation humaine. Historiquement, le Loir est une rivière étagée : son niveau est sous l’effet de barrages tous les deux à cinq kilomètres. Cela maintient une réserve d’eau dans le nid de la rivière et la nappe d’accompagnement. Ce système sert de tampon en été. Je crains que les politiques de continuité écologique entraînent un effacement des ouvrages. C’est pourquoi je demande leur maintien. », avait-il détaillé.

Olivier Joly

Les plus lus

Récolte 2021 : premier bilan
Alors que la récolte s’achève, le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves en Centre-Val de Loire,…
Le 15 octobre, à Serazereux. Clara Servain et Simon De Vos se sont lancés dans l'élevage et proposent leurs produits laitiers à l'orée de Chartres.
Du lait produit tout près de Chartres par un jeune couple
Installés à Serazereux, Clara Servain et Simon De Vos proposent des produits laitiers issus du lait de leurs vaches de race kiwi.
Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent implanter un verger de noisetiers.
Noxi fruits, une casserie locale de noisettes
Spécialisée dans la transformation et la conservation des noisettes, Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent…
Château-Landon, mercredi 27 octobre. Avant d'échanger sur la filière betteravière, l'activité de la Sica* gâtinaise de déshydratation a été présentée à Valérie Lacroute.
Filière betteravière : enjeux et perspectives
La vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, a échangé sur les enjeux de la…
Jeudi 28 octobre, à Monthou-sur-Cher. Les viticulteurs sont venus nombreux pour assister à la journée de démonstration.
Désherbage mécanique : démonstration de matériel
Jeudi 28 octobre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et la Fédération régionale des Cuma de Centre-Val de Loire ont…
Début novembre 2021, récolte du maïs dans le secteur de La Chapelle-sur-Aveyron, dans le Loiret.
Maïs et fourrages : les tensions s’apaisent
Après trois années particulièrement compliquées, la tension sur les fourrages s’apaise et les silos se remplissent. Les…
Publicité