Aller au contenu principal

Les vaches du Loiret sont montées au SIA

Deux vaches du Loiret ont représenté le département au salon de l’agriculture lundi.

Lundi 29 mars, au Salon de l’agriculture, porte de Versailles, était organisé le concours Prim’Holstein France. Deux vaches représentaient le Loiret.

L’aventure a débuté vendredi matin, deux vaches de Cerdon et Cléry-Saint-André ont pris la route vers Paris. Pour passer le portique, les éleveurs devaient montrer pattes blanches. Contrôles sanitaires, boucles… tous les papiers de la vache devaient être à jour pour entrer dans la Capitale. Pas de problème pour nos deux vaches du Loiret. Dès vendredi, elles ont trouvé refuge dans un nouvel emplacement pavillon 1 au parc des expositions. Au salon, tout est fourni pour les animaux. L’éleveur a, à sa disposition, de la nourriture, du foin, de la paille et une salle de traite. Deux jours avant le concours, la pression monte. La vache doit s’adapter à son nouvel environnement et aux visiteurs, nombreux.

Avoir une mamelle au top

« A partir du dimanche on décale la traite. Il faut que le lundi, la mamelle soit parfaite. En ferme, on trait toutes les 12h. Mais pour avoir une mamelle idéale, il faut jouer avec les heures de traite. Et ici, tout peut changer car suivant le stress de la vache, ce qu’on a fait en ferme peut être différent » explique Eric Guérin, éleveur à Cerdon.

Les conditions du concours sont strictes, les éleveurs ont le droit de jouer avec les traites (obtenir plus de lait naturellement) et à coller les trayons afin d’éviter que la vache ne perde son lait. Si une intervention médicale doit être réalisée, c’est un vétérinaire du salon qui s’en occupe. Comme dans tout concours, celui qui ne respecte pas les règles est exclu.

Stress sur le ring

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
Pauline Amisse, équithérapeute
D'abord assistante sociale et cavalière depuis l'enfance, Pauline Amisse a rapproché ses deux mondes pour devenir équithérapeute.
Un tracteur New Holland pour les stagiaires de La Saussaye
Le groupe Lecoq prête un tracteur New Holland T7 aux stagiaires en CQP* et aux apprentis de l'Eplefpa de La Saussaye.
« Un véritable coup du sort pour les betteraves »
Depuis mardi 6 avril, le téléphone du président de la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB) en Centre-Val de…
Publicité