Aller au contenu principal

Viticulture
L'ODG Cheverny Cour-Cheverny tient son assemblée générale

L'Organisme de défense et de gestion Cheverny Cour-Cheverny a tenu son assemblée générale jeudi 16 décembre. Aspects statutaires, communication, potentiel de production, négoce, révision de l'aire géographique… étaient au menu.

Jeudi 16 décembre, l'Organisme de défense et de gestion (ODG) Cheverny Cour-Cheverny a tenu son assemblée générale, sous la présidence de Michel Gendrier, à Cheverny. Parmi les points à l'ordre du jour, l'assemblée générale a abordé les questions statutaires, les travaux des commissions des négoces, la communication, le potentiel de production, la révision de l'aire géographique ou encore la caractérisation du cheverny blanc et la fixation d'une politique tarifaire. Elle a aussi procédé à la réélection du tiers sortant.

Le calcul de la cotisation change

Après la présentation du rapport moral par Michel Gendrier, Guy Genty a présenté le compte-rendu financier de l'ODG et la nouvelle base de calcul des cotisations pour la période 2022-2023. Elle fixe une cotisation de 50 euros par hectare et de 1,50 euro par hectolitre, au lieu d'une cotisation unique par hectolitre. Cette nouvelle base de calcul est aussi appliquée par les autres ODG.

La demande de volume à commercialiser du négoce en hausse

La commission négoce a présenté l'évolution de la demande. En 2021, 4 500 hl ont été vendus par le négoce (76 % aux négoces traditionnels, 24 % aux négocies viticoles). Les cours 2020/2021 étaient en moyenne de 200 à 280 euros/hl pour le cheverny blanc rosé, 200 à 250 euros/hl pour le Cheverny rouge et 200 à 250 euros/hl pour le Cour-Cheverny. Les appellations suscitent l'intérêt du négoce ; les années précédentes, ces ventes étaient aux alentours de 1 380 hl. Les volumes disponibles seront recensés début janvier. Selon Michel Badier, chargé de mission filière viticole à la chambre d'Agriculture de Loir-et-Cher, « pour 2021 si la demande est la même, l'appellation ne sera peut-être pas en mesure de fournir au négoce à cause de la petite récolte ».

Une fête des vendanges réussie

La commission communication a dressé le bilan de la campagne de communication de l'année. Cette thématique était une priorité de l'appellation cette année. L'appellation investit dans de nombreux moyens de communication : objets promotionnels, festivités, partenariats avec les Rendez-vous de l'histoire… La 10e édition de la fête des vendanges notamment en passant le domaine de Chambord lors de la randonnée pédestre samedi 4 septembre a été un vrai succès cette année dès le matin, avec 500 personnes à la randonnée, le village des vignerons, quinze exposants et le concert de Tryo. Avec 43 retombées dans la presse et 9000 participants, le rendez-vous est donné le 9 septembre 2022 si « tout va bien » sur le plan sanitaire. L’ODG avait prévu d'accueillir les importateurs en juin mais cet événement a été à nouveau reporté à cause de la crise sanitaire.

Filière locale Cheverny Cour-Cheverny

Le conseil régional Centre-Val de Loire a validé en février 2020 la demande de l'ODG d'être une filière locale. L'aide allouée est de 94 840 euros sur quatre ans. L'appellation a déjà engagé beaucoup d'actions parmi celles demandées qui portent sur la communication, l'aménagement du territoire…

Révision de l'aire géographique

L'ODG a lancé le projet de révision de l'aire géographique de l'appellation auprès de l'Inao. Très attendue par les viticulteurs du secteur, l'objectif est d'étendre le Cour-Cheverny à toute la zone Cheverny. Cette révision devrait voir le jour en 2023.

Évolution du potentiel de production

L'appellation a conduit son projet de caractérisation du Cheverny blanc, mené par Jean-Michel ­Durivault. Il a permis d'amener les viticulteurs à réfléchir aux caractères communs des vins.

Du côté du potentiel de production, l'appellation recense 650 hectares en 2020, avec une récolte autour de 31 000 hl en Cheverny et 3 000 hl en Cour-Cheverny. La zone Cheverny est hypersensible aux aléas, les viticulteurs ont beaucoup investi dans des systèmes de lutte anti-gel. On note que lors de l'année 2020/2021, les ventes ont beaucoup progressé malgré la crise sanitaire. L'évolution des stocks, avec une année d'avance au 31 juillet malgré le gel, devrait permettre de passer le cap de 2022. L'estimation de la récolte 2021/2022, bien que non finalisée, est d'environ la moitié de la récolte 2020/2021.

En dernière partie de l'assemblée générale, Karl-Frédéric Reuter, consultant, est intervenu sur la mise en place d'une politique tarifaire efficace. Comment mettre en place une grille tarifaire, garder une cohérence entre cavistes, CHR (cafés, hôtels, restaurants), négoces et autres… Cette approche a suscité l'intérêt des participants, qui ont pu bénéficier des conseils méthodologiques de l'intervenant.

Chiffres clés

L’ODG Cheverny-Cour-­Cheverny regroupe 30 vignerons indépendants et les 17 adhérents de la Cave coopérative de Mont-Près-Chambord pour 780 ha de vignes avec une récolte autour de 31 000 heures l en 2020 en Cheverny et 3000 hl en Cour-Cheverny.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Le 9 décembre, à Orléans (Loiret). Le président du groupe Axéréal, Jean-François Loiseau (à d.), et son directeur général, Paul-Yves L'Anthoën, sont revenus sur un exercice 2020-2021 compliqué.
Une campagne 2020-2021 atypique pour le groupe Axéréal
Le groupe coopératif Axéréal s'est réuni en assemblée générale le 9 décembre à Orléans (Loiret). Retour sur un exercice 2020-2021…
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28.
« S’engager ensemble en 2022 »
Le président de la FNSEA 28 et le président de la FNSEA CVL présentent leurs vœux pour cette nouvelle année.
Florent Leprêtre, président de la FNSEA CVL.
Les vœux des présidents
Florent Leprêtre, président de la FNSEA Centre-Val de Loire, présente ses vœux en cette nouvelle année 2022. Tout comme Didier…
« 2022 : dans l’espoir du retour au bon sens paysan »
Damien Greffin, président de la FRSEA Île-de-France, Christophe Hillairet, président de la chambre d’Agriculture de région Île-de…
Vincent Michelet, agriculteur dans le Vendômois, est membre du bureau d'Axéréal.
Tour d'actualité d'Axéréal
Le groupe coopératif Axéréal a tenu son assemblée générale le 9 décembre. Vincent Michelet, président de la section Grand-Ouest…
Agriculteur en bout de champ.
Recensement agricole de 2020 : premiers résultats pour l’Île-de-France
Les premiers résultats du recensement 2020 sont publiés. L’Île-de-France compte 4 425 exploitations agricoles dont la SAU moyenne…
Publicité