Aller au contenu principal

Marine Hallay construit son avenir à Efagrir

Marine Hallay fait partie de la première promotion du BTS A DATR, ouvert à la rentrée par le LEAP Efagrir-Franz Stock de Mignières (Eure-et-Loir). Rencontre.

Après avoir essayé la comptabilité, Marine Hallay a tranché et décidé d’abandonner les chiffres pour le service et l’animation : « Ce que j’aime avant tout, c’est le contact avec les autres », explique-t-elle. Aussi, quoi de plus naturel pour elle, après un BEP A services aux personnes et un bac technologique STAV, de poursuivre dans l’animation en s’engageant dans le cursus du BTS A option développement et animation des territoires ruraux (DATR), ouvert à la rentrée par le LEAP Efagrir-Franz Stock de Mignières, en Eure-et-Loir (voir notre article ici) ?

« En BTS, nous travaillons beaucoup sur des projets, tant personnels que professionnels, et le plus souvent en équipe, ce qui me plaît beaucoup », pointe Marine, précisant : « Nous ne venons pas tous des mêmes filières, chacun apportant quelque chose aux autres... » Ainsi, cette année, la jeune femme planche sur la possibilité d’implanter un Bureau information jeunesse (BIJ) sur le secteur de Maintenon. Un exercice pour lequel elle effectue un diagnostic du territoire afin de déterminer les besoins réels : « Nous passons beaucoup de temps dessus, il y a beaucoup d’aspects à considérer. »

Marine a également déjà effectué un stage de deux semaines au BIJ de Chartres : « Là, j’ai eu beaucoup de contacts avec les jeunes. Il s’agissait de comprendre quelles étaient leurs attentes pour pouvoir les aider et répondre aux questions qu’ils se posent. » Un premier stage court, qui permet de prendre contact avec la structure en vue des deux stages suivants, de cinq et six semaines, où elle devra mener un projet de A à Z : « Ma mission sera définie dans les prochaines semaines, mais on s’oriente vers l’organisation d’un “Job dating” », précise-t-elle.

Le cursus du BTS A DATR se construit donc autour de projets et de quelques matières générales, l’ensemble s’articulant autour d’un thème principal — Internet et les nouvelles technologies pour cette première promotion. et à tout juste vingt- et-un an, Marine apprécie aussi beaucoup « que l’on ne nous voie plus comme de petites lycéennes ». Selon la jeune fille, « tout se passe très bien avec les profs, et il y a une super ambiance de classe ».

Au terme de ces deux années à Efagrir, Marine Hallay se verrait bien proposer son dynamisme au service de l’animation du territoire au sein du service événementiel d’une commune ou dans d’autres structures. À moins qu’elle ne poursuive par un DE JEPS : « Mais ce qui me plaît vraiment, c’est l’animation. » En attendant, Marine va continuer de s’engager pour son territoire : en effet, la jeune fille est également sapeur pompier volontaire pour sa commune de Villiers-le-Morhier... Un joli pied de nez à tous ceux qui désespèrent de la jeunesse.

Hervé Colin

Les plus lus

Joffrey Mulon.
Joffrey Mulon, compagnon du goût
Joffrey Mulon est artisan boucher-charcutier-traiteur à Sully-sur-Loire (Loiret). Sélectionné parmi les meilleurs artisans de…
Temps de pauses
Avec son projet photographique Identité paysanne, l’artiste Pauline Weber pose un regard touchant sur son père et l’attachement…
La vente du domaine de Grignon est reportée au 31 décembre.
Grignon : coup d'arrêt pour la vente du domaine
L'État a reporté la signature du compromis de vente du domaine au 31 décembre.
Les bottes de haricots sont pleines.
150 tonnes de haricots refusées à cause du datura
Emmanuel Calers, installé à Souvigny-en-Sologne, s'est vu refuser la totalité de sa production de haricots en raison de présence…
À 28 ans, Pierre Carvalho lance l'application Lioca pour promouvoir le « mieux manger ».
Lioca : une plateforme de vente pour valoriser le local
Début septembre, Pierre Carvalho a lancé la plateforme Lioca afin de proposer aux Orléanais des produits locaux et, pour la…
Le 27 septembre à Pussay (Essonne). Valérie Lacroute a débuté sa journée de visite chez le Jeune agriculteur Victor Rabier dans son exploitation de grandes cultures.
Valérie Lacroute sur les terres ouest franciliennes
La nouvelle vice-présidente de la Région Île-de-France en charge de l'agriculture, Valérie Lacroute, a effectué une première…
Publicité